5 Majeur

Interview : 5 Majeur revient avec Les dés sont jetés

A l'occasion de la sortie d'un nouvel extrait de leur deuxième album Variations,  on est allé poser quelques questions à Heskis de 5 Majeur.

5 majeur

5 Majeur

Février 2011, c’est le mois de la démission d’Hosni Moubarak en Egypte et de la sortie de Black Swan de Daren Aronofsky avec Natalie Portman. Mais c'est aussi le mois qu’ont choisi les gars du 5 Majeur pour offrir leur premier essai. Deux ans plus tard, les cinq compères nous lâchent un nouveau titre : Les Dés sont jetés, extrait de Variations, leur prochain album. C’est avec le plus grand plaisir que l’on retrouve Keroué, Vidji, Hunam, Heskis (Hors 2 portée) et Nekfeu (1995, L’Entourage) pour leur nouvel effort commun.

Publicité

On en a profité de l’occasion pour discuter musique avec Heskis. Et revenir sur l'origine de 5 Majeur.

Konbini | 5 Majeur, c’est une histoire de potes avant tout. Pourrais-tu nous rappeler comment les connections se sont faites entre vous ?

Je connaissais déjà Hunam depuis très longtemps et j'avais rencontré Keroué un soir en rappant dans les rues de Rennes. Quelques mois plus tard, je découvre Nekfeu en zonant sur Internet. Je l'ai contacté, on a bien accroché musicalement et il a décidé de monter me voir pour faire du son. Peu de temps après, il se ramène, et gros hasard, Keroué m'appelle. Il me dit que Vidji et lui ont un concert le soir même et qu'ils peuvent nous embarquer avec eux. On accepte et c'est comme ça qu'on se rencontre tous les quatre avant que Hunam nous rejoigne le lendemain. Il n’y avait rien de prévu dans tout ça.

Publicité

K |Du coup, le groupe s'est formé de cette rencontre inattendue ? 

On ne se connaissait pas tous et pourtant il s'est tout de suite produit quelque chose. Il y a eu une alchimie vraiment forte. On était tous un peu dingue je crois. Et c'est sur un coup de tête qu'on a décidé d'aller s'enfermer dans le bunker de Vidji pour enregistrer des sons. Cinq jours qui se sont passés entre le moment où on s'est rencontré et celui où on a finit d'écrire et d'enregistrer les neuf chansons du premier projet. Donc si je devais définir le 5 Maj’, je parlerai surtout de passion et d'immédiateté. Tout s'est construit dans l'instant et de façon quasi chaotique. On a vraiment fait ça juste pour nous. Le premier bébé du 5 Maj’ a donc été enregistré en peu de temps, et ça se ressent dans l’authenticité de votre son.

Publicité

5 Majeurs - 5majrs

K | Peux­-tu nous raconter en quoi le prochain est différent?

Pour ce deuxième opus, on a procédé de façon similaire. Sauf qu'au lieu d'écrire et d'enregistrer sur trois jours, on a pris une semaine. En fait, c'est surtout l'intention, plus que la façon de faire, qui diffère. Il y a du temps qui est passé depuis ce premier projet. C'est donc d'abord à nous même qu'on voulait prouver qu'on était capable de créer quelque chose de plus abouti et plus peaufiné. Aussi bien en termes d'instrus que de textes et de thématiques. C'est la seule ligne directrice qu'on s'est imposé pendant la réalisation de Variations. Pouvoir présenter un projet plus mature que le précédent, et fidèle à l'évolution qu'on a tous pu avoir depuis le premier projet.

Publicité

5 Majeur - Les dés sont jetés


K |Est­-ce que vous nous préparez des featurings sur l’album à venir?

Un featuring est en effet présent sur l'album.

K | Tu peux nous dire de qui il s’agit ?

Vous connaissez la maison, vous savez qu'on aime bien les secrets !

K | Un mot à ceux qui attendent le prochain album avec impatience ?

Tous ceux qui nous suivent savent que ce projet tarde à sortir. Les morceaux sont en boite depuis un bon moment, mais l'indépendance n'est pas le chemin le plus rapide et simple qui soit. Pour ceux qui s’impatientent, ne vous en faites pas. On préfère passer le temps nécessaire pour tout faire nous même et de la façon la plus appliquée qui puisse être. On sera vraiment fier d'avoir réalisé ce projet tout seul, et on a vraiment hâte de voir vos retours dessus.

Propos recueillis par Guy de Rengervé pour Konbini. 

Par Guy de Rengervé, publié le 04/02/2013

Copié

Pour vous :