Infographie : les festivals français sur les réseaux sociaux

À l'heure du numérique, force est de constater que les réseaux sociaux sont devenus un moyen pour les festivals de musique d'informer, de fidéliser mais également d'attirer de nouveaux amateurs. C'est l'objet d'une étude menée par le magazine SocialBand dont les conclusions sont éclairantes.

La première concerne la présence massive de ces manifestations musicales sur les réseaux sociaux. L'étude avance ainsi que parmi le panel envisagé 100% des festivals sont présents sur Facebook, 95% sur Twitter alors que MySpace et Google + sont délaissés (respectivement 75 et 55% de présence). Plus encore, les auteurs de l'étude constatent que l'activité de ces festivals sur internet se limite bien souvent à cette présence multi-support puisque 85% des festivals ont une application mobile. Peu ont un blog ou un Tumblr (seulement 35%), ils partagent majoritairement des vidéos et peu d'images (35% vs. 85%).

La seconde conclusion avancées par les auteurs de l'étude concerne l'animation de ladite page. Loin de constater un impact "quantitatif", les différents indicateurs envisagés (engagement des utilisateurs par des publications sur la page Facebook, ratio Fans / Spectateurs à la manifestation) montrent une importance du moment de publication ainsi que de la qualité du contenu médiatisée. Plutôt que de poster "beaucoup" il s'agit de poster bien.

Publicité

Enfin loin de se cantonner à des facteurs "numériques", le rapport - en envisageant l'importance de la durée du festival, du style musical, ou encore de son ancienneté - conclut enfin à une liaison évidente entre données "physiques" de la manifestation et popularité numérique. Avec une bonne page Facebook on ne fait donc pas tout.

En plus des données, Social Band a fourni une infographie plutôt bien foutue. L'étude complète quant à elle est à retrouver par ici.

Festivals et réseaux sociaux

Crédit Image SocialBand

Publicité

Par Tomas Statius, publié le 05/02/2014

Copié

Pour vous :