AccueilÉDITO

Une intelligence artificielle écrit la suite de Harry Potter... et c'est un fiasco total

Publié le

par Juliette Geenens

Un Américain a appris à son ordinateur à rédiger une histoire inspirée de la saga Harry Potter. Sauf que les textes écrits par l'intelligence artificielle n'ont aucun sens. 

L'intelligence artificielle (IA), dit-on, fait des miracles. Redoutée par les uns, admirée par les autres, elle est source de nombreuses expériences plus ou moins sérieuses. La dernière en date, repérée par le site Actualitté, nous vient de San Francisco, aux États-Unis.

Un fan de Harry Potter, qui possède de bonnes notions en développement de logiciels, a décidé de faire écrire la suite des aventures de son sorcier préféré par une IA. Dénommé Max Deutsch, il explique, sur le site Medium.com, comment il est parvenu à générer des extraits inédits, basés sur les précédents récits de J.K. Rowling :

"J'ai fait lire à un ordinateur avec le Long Short Term Memory (LSTM), un réseau de neurones récurrents artificiels (un puissant ensemble d’algorithmes), les quatre premiers tomes de la saga Harry Potter. Après, je lui ai demandé de produire des chapitres basés sur ce qu'il a appris."

Poudlard a bien changé

La machine est programmée pour identifier les séquences de données d'un texte, que l'on peut résumer à des mots récurrents, à différents types de syntaxe... Le processus de fonctionnement est aussi compliqué que le résultat de l'expérimentation est totalement ridicule. Max Deutsch a donc partagé en ligne l'histoire de Harry Potter, écrite par son IA. Et elle n'a plus aucun sens. Nous avons traduit un premier extrait pour vous laissez juger :

"Harry collecta des doigts, une fois de plus, avec Malfoy. 'Pourquoi elle ne m'en a jamais parlé ?' Elle se volatilisa. Ensuite, Ron et Harry le remarquèrent, ce qui était presque bien."

Dans cet extrait, il semble que Poudlard ait bien changé ! Harry et Malfoy seraient-ils devenus copains à la collecte des doigts ? Et qui donc se volatilise ainsi ? Et qui intervient entre les deux phrases ? Clairement, l'ordinateur a encore quelques efforts à faire dans l'exercice de l'écriture d'invention.

L'IA confond aussi tous les personnages, sans parvenir à les distinguer, ce qui donne lieu à des dialogues improbables entre Harry... et Harry lui-même (à moins qu'il ait utilisé le "retourneur de temps" de Hermione.)

Allez, un dernier passage pour la route :

"Ron n'a même pas contrarié ses petits ingrédients dans les toilettes, ni un groupe de troisième année, l'an dernier. Très touffu, il vola, ensuite, en éclats, rapidement."

C'est tout de suite moins impressionnant, l'IA.

Le chapitre est à retrouver dans son intégralité (en anglais) par ici.

À voir aussi sur konbini :