Portrait of Belgian-born actress Audrey Hepburn (1929 – 1993) and French fashion designer Hubert De Givenchy, mid 1980s. (Photo by Hulton Archive/Getty Images)

Hubert de Givenchy s’en est allé et avec lui, une partie de l’âge d’or du luxe à la française

Le célèbre couturier français est décédé dans son sommeil ce samedi 10 mars. Il avait 91 ans.

Audrey Hepburn et Hubert De Givenchy. (Photo by Hulton Archive/Getty Images)

La mode, en deuil, revêt son manteau noir. À travers un sobre communiqué partagé ce lundi 12 mars à l’AFP, le couturier Philippe Venet, compagnon d’Hubert de Givenchy, a annoncé une bien triste nouvelle :

Publicité

"M. de Givenchy s’est éteint dans son sommeil le samedi 10 mars 2018. Ses neveux et nièces et leurs enfants partagent sa douleur."

"Enfant terrible de la haute couture" et chevalier de la Légion d’honneur, Hubert de Givenchy a donné son nom à une dynastie intemporelle de la mode et du luxe. Avec lui s’envole une idée certaine de l’élégance et du raffinement drapée de bleu, blanc, rouge.

Publicité

“La Maison Givenchy est triste d’annoncer le décès de son fondateur Hubert de Givenchy, une personnalité majeure du monde de la haute couture française, et un gentleman qui a symbolisé l’élégance et le chic parisiens pendant plus de la moitié d’un siècle. La durabilité de son influence et son approche du style résonnent encore à ce jour. Il nous manquera beaucoup.”

Un emblème d’élégance

Né en 1927, Hubert de Givenchy − issu de la vieille noblesse française − se destine à une brillante carrière juridique. Il est cependant rapidement rattrapé par sa vocation première − la couture −, notamment influencé par le travail de Cristóbal Balenciaga, qu’il admirera toute sa vie et qui s’affirmera comme son mentor.

Il quitte sa Picardie natale à l’âge de 17 ans pour suivre ses ambitions parisiennes, qui le mènent jusqu’à l’École nationale supérieure des beaux-arts. Il se fait la main au sein de diverses maisons de couture, avant d’ouvrir la sienne en 1952. Il signe une première collection remarquée autour de la "Blouse Bettina", inscrivant ainsi durablement son nom dans l’univers pourtant réputé carnassier de la mode. Cinq ans plus tard, le créateur se lance dans les parfums, faisant de la maison Givenchy un incontournable du luxe parisien.

Publicité

Après avoir habillé les plus grandes icônes féminines (Audrey Hepburn, Jackie Kennedy, Grace Kelly) Givenchy se lance dans le prêt-à-porter masculin au début des années 1970, avant de diversifier grandement les activités de la marque, également impliquée dans les chaussures et la maroquinerie.

Rattachée au groupe LVMH depuis 1988, la maison Givenchy poursuit son ascension au sein du cercle élitiste des représentants de l’élégance "à la française", emmenée par les grands créateurs (John Galliano, Alexander McQueen, Julien Macdonald, Riccardo Tisci, Clare Waight Keller) successivement nommés directeurs artistiques depuis le départ de son fondateur en 1995. Elle devra désormais continuer à évoluer sans lui.

Par Marie Jaso, publié le 12/03/2018

Pour vous :