La petite histoire des faux préservatifs Daft Punk

Émotion dans le milieu de la musique : des préservatifs Daft Punk, fruits d'une collaboration avec la marque Durex, seraient en vente. Retour sur un beau canular.

daft punk

Capture d'écran Instagram

Publicité

Il y a quelques jours, une nouvelle venait réjouir les fans de Daft Punk : un préservatif aux couleurs de leur dernière chanson phare, "Get Lucky", tirée de Random Access Memories, voyait le jour. Selon le NME, Daft Punk avait fait équipe avec Durex afin de produire des capotes en accord avec la promotion de leur nouvel album, laissant entendre qu'on pourrait en acheter dans n'importe quel magasin.

Et le magazine britannique de préciser :

Pour promouvoir les "packs", Durex a envoyé des échantillons à des Djs.

Publicité

Dans la seconde, comme pour mieux illustrer ce "fait", l'Américain Diplo a posté sur Instagram une image de sa nouvelle trouvaille avec, comme commentaire, "heureusement que j'avais ces préservatifs Daft Punk la nuit dernière". Charmant.

L'information, reprise par Pitchfork ou Le Figaro, fait alors le tour de la Toile. Metro souligne que "les premiers exemplaires ont été distribués le week-end dernier en Belgique, à l'occasion des départs en vacances, et devraient être disponibles dans les prochains jours en France".

Publicité

Toujours selon le NME, ces préservatifs feraient partie du marketing du groupe français en lien avec la création de figurines en collaboration avec la marque japonaise SH Figuarts. Pour l'hebdo, il n'y a pas photo : la conséquence de cette communication solide, entretenue bien avant Random Access Memories, est la vente de 1 million de singles "Get Lucky" au Royaume-Uni.

Après les passages de courts extraits au Saturday Night Live, les collaborateurs dévoilés au festival de Coachella, la release party en Australie ou encore les documentaires qui ont entouré la sortie de l'album, Daft Punk aura été le groupe le plus présent dans les médias en 2013. Pas étonnant donc que vienne s'ajouter la vente de capotes sponsorisées par une chanson qui dit :

She’s up all night ’til the sun / I’m up all night to get some / She’s up all night for good fun / I’m up all night to get lucky.

Publicité

Des produits non officiels

Pour autant, la nouvelle est tombée aujourd'hui : vous ne pourrez jamais trouver ces fameux "condoms" avec Daft Punk et Nile Rodgers dessus. C'est ce qu'un représentant de Durex a affirmé à la chaîne MTV, cité par le site Pitchfork :

Nous sommes au courant que Durex aurait soi-disant lancé des préservatifs avec Daft Punk après la sortie de leur single "Get Lucky". Il n'y pas de promotion Durex ou de partenariat avec Daft Punk aujourd'hui aux États-Unis ou dans n'importe quel autre pays et Durex n'envoie pas des échantillons de préservatifs dans le monde entier aux Djs les plus connus, comme cela a été dit.

Une question se pose après cette déclaration qui remet les choses à leur place : comment Diplo a-t-il eu accès à ces préservatifs ? Au hasard sûrement. Mais comme l'a ensuite précisé MTV, un employé belge de Sony Music a évoqué, encore une fois sur Instagram, qu'il avait trouvé les mêmes capotes lors d'un festival. Conclusion : ces produits existent, mais ne sont pas officiels.

Et des petits malins ont réussi à s'insérer le plus facilement du monde dans la communication de Daft Punk. Avec un peu de "chance" et beaucoup d'humour.

Par Louis Lepron, publié le 12/07/2013

Pour vous :