AccueilÉDITO

Hip-hop US : Nouvelle vague, Nouvel Age (Part. 1/2)

Publié le

par Thomas De Ambrogi

On a déjà abordé le sujet sur Konbini, il y a dans le hip-hop une énergie créative presque palpable du côté de Brooklyn. Ces nouveaux arrivants - rassemblés sous l'étendard de la Beast Coast - sont jeunes, talentueux, et surtout insouciants (il est important de le préciser pour la suite). Première partie d'une série sur la mouvance New Age dans le hip-hop actuel, une suite est donc à paraître.

Leurs meilleurs clips ont dépassé la barre du million de vues sans trop d'efforts, et les mixtapes et autres albums de l'auto-proclamée "relève de BK" vont continuer de s'évader des briques rouges pour finir dans vos oreilles.

Sonorités nouvelles, discours saisissants, fringues hallucinés, la Beast Coast tape vraiment dans le mille. Beau constat à prime-abord, mais si l'on se penche d'avantage sur le délire de ces types, on se perd dans un bazar spirituel bourré d'imageries étranges à base de divinités indiennes, de pentagrammes et de pratiques occultes volontairement "anti-religion". Des messages politiquement très incorrects aux Etats-Unis, scandés par une nouvelle vague qui s'éprend du New Age. Pourquoi des jeunes noirs paumés dans le Brooklyn profond se passionnent-ils subitement pour un sujet qui parait presque oublié ? Probablement un effet de style, histoire de faire parler d'eux...

C'est ce que j'ai pensé jusqu'au 24 décembre 2012, où la toile relaye l'accablante nouvelle du suicide du jeune Capital Steez du crew ProEra, affilié à la fameuse Beast Coast.

C'était le déclic, et l'envie de creuser d'avantage sur cette brumeuse affaire me tenait à coeur. Je m'y colle, mais me rends vite compte que le sujet est un vaste bordel. Du coup, pour éviter de tout mélanger, je suis allé questionner un pote, qui - disons-le - est un véritable nerd du hip-hop US. Il écrit des textes à ses heures perdues et opère en tant qu'mcee sous le nom de Zodiaque, au sein du crew Les Vieux Loups, encore volontairement sous-terrain.

Les verres sont remplis, la sono parée, et Zodiaque sélectionne les morceaux qui collent avec ses propos. Voilà donc une futurospective, en musique et en images, pour essayer de trouver l'essence même de cet étrange come-back spirituel qui soulève le rap de l'est américain.

L'occasion pour vous d'en apprendre d'avantage sur la mouvance New Age et ses aficionados dans le rap jeu, les anciens et les nouveaux, ces mêmes qui marqueront sans nul doute l'année hip-hop de 2013.

Illumina tease

Même les sourds sont au courant, le hip-hop est en train de devenir la nouvelle Pop. Du coup, un nouveau public - souvent jeune - se renseigne, et se questionne sur le domaine. Il y a dans ces interrogations un sujet qui revient très souvent sur la table : celui des Illuminati... Inutile de se la cacher, les rappeurs font souvent référence aux pratiques maléfiques et douteuses de ladite "secte". Mais ce sujet est un véritable piège à curieux. Il suffit d'un rien pour perdre deux à trois heures sur des sites à l'habillage foireux, où il est écrit en rose sur noir que Jay-Z, Rihanna et Zac Efron font partie des Illuminati, que les francs-maçons ont assassiné Tupac, ou que la saga Harry Potter est implicitement porno. Bref, j'ai pas envie de faire du pliage de dollars toute la journée, donc quelques précisions s'imposent.

Un classique, histoire de poser le contexte : Tupac - Hail Mary

Killuminati all trough your body

"Quand on dit Illuminati, il faut vraiment bien décrire le truc dans sa terminologie. À la base, il s'agirait d'une confrérie qui aurait vraiment existé en Bavière, dans les années 1700, qui a été découverte parce qu'un de leur document se serait retrouvé dans les mains publiques pour des raisons chelous. Ce document décrivait les principes d'une loge qui - pour la faire courte - voulait contrôler le monde. Mais aujourd'hui, il y a une véritable communauté d'internautes débutants qui fabriquent des vidéos conspirationnistes sans se renseigner sur la question.

Du coup, le vrai sens du terme s'est complètement perdu dans les limbes de l'internet pour devenir une sorte de fantasme populaire dans la culture cheap. C'est comme un gros sac dans lequel tout le monde fout beaucoup de choses. C'est un peu le point Godwin du troisième millénaire. Dès qu'il y a un peu de symbolisme ou de sémiologie chez un artiste, le mot Illuminati va apparaître. Après, pour se faire une idée globale du truc, la définition primaire qu'en donne la masse désigne les 0,01% qui nous dominent secrètement, qui ont des pratiques occultes bizarres qu'on retrouve parfois à travers certains clips de rap. Suite à ça, les gens font le rapprochement, car les mecs qui font la Pop actuelle sont censés être aussi riches que les grands puissants, et par conséquent, ils trainent avec eux.

Et puis il y a quelques années, le symbolisme a connu un vrai retour de bâton dans la culture black-pop américaine. Avec un Jay-Z en fer de lance et son signe pour Roc-a-fella, les gens ont directement relié ça aux Illuminati. Evidemment, les artistes en ont joué pour faire parler d'eux, je pense à Rihanna par exemple, c'est pas super malin ni intelligent de se servir de ça, mais tant que ça leur fait de la promo, c'est bénéf' pour eux."

California Dreamin'

Laissons de côté cette manie du triangle pour entrer dans le vif du sujet : le New Age. Pour le rappel, le New Age est un courant spirituel qui a été popularisé en Californie dans les années soixante-dix. C'est un mélange de plusieurs croyances et mouvances religieuses situé entre l'hindouisme, le bouddhisme, les courants orientaux ainsi qu'asiatiques.

Le New Age regroupe différentes pratiques fondées sur des savoirs antiques qui - malgré les preuves historiques de leur importance - ont été cachés au grand public. Géométrie sacrée, réincarnation, troisième oeil ou puissance des chakras, le but principal du bouzin est l'éveil spirituel des humains, qui par la force des choses, opérera un changement radical sur l'humanité.

Ab Soul - Nibiru

They trying to tell me that aliens built the pyramids / It’s funny ‘cause they probably did

Actuellement, c'est flagrant : le New Age revient en force dans le rap, et je pense que Ab Soul illustre cette tendance à la perfection. Lui est californien, donc il ne fait pas partie de la Beast Coast, même s'il est vraiment reconnu et respecté par les rookiesde Brooklyn. Il fait partie de TDE, le crew de Kendrick Lamar et de Schoolboy Q, entre autres. Pour le coup, Ab Soul est vraiment à fond dans le New Age. Dans ce morceau, il se personnifie en Nibiru, le nom Mésopotamien d'une planète vénérée par les babyloniens, ou un délire comme ça. Dans le clip de "Pineal Gland", un autre bon morceau de Ab Soul, on peut voir qu'il a la Flower of Life tatouée sur le torse, littéralement le "logo" de la géométrie sacrée. Il y a toute une théorie sur le sens de la vie dans ce symbole, mais sa signification théorique a été occultée pendant des millénaires."

Celui qui s'adonne au New Age  développe une nouvelle vision du Monde. Car les savoirs sur lesquels repose le délire ont effectivement été occultés par dieu-sait-qui, ou alors trop peu de gens s'y sont intéressé. Du coup, le "fidèle" croit détenir un secret, comme une vérité évidente qu'on a voulu lui cacher, et un tel raisonnement peut conduire aux idées - un peu lassantes - de société mensongère et de conspiration mondiale. Justement, pour voir à quel point le cerveau de Ab Soul est retourné, le clip glacial de "Terrorist Threats" en featuring avec Danny Brown illustre bien la chose.

"Fuck I'm doing talk 'bout pineal gland / Ancient ways of Sumerians"

Dans cette phrase, Ab Soul parle de la glande pinéale, surnommée le troisième oeil - le "siège de l'âme" comme René Descartes aimait à l'appeler. Situé en plein centre du cerveau, il en est question dans l'ésotérisme, la glande pinéale serait le moyen de transcender son âme vers une autre dimension. Moins extravagant, elle serait aussi la cause du réalisme frappant de nos rêves pendant le sommeil. Surprenant qu'un rappeur Californien de 25 ans s'intéresse à ces trucs de médecin geekos.

À voir aussi sur konbini :