AccueilÉDITO

Harvey Weinstein s’est rendu à la police et va plaider non coupable

Publié le

par Lucille Bion

NEW YORK, NY – MAY 25: Harvey Weinstein is led out of the New York Police Department’s First Precinct in handcuffs after being arrested and processed on charges of rape, committing a criminal sex act, sexual abuse and sexual misconduct on May 25, 2018 in New York City. (Photo by Raymond Hall/GC Images)

Il y a sept mois débutait l’affaire Weinstein. Aujourd’hui, pour la première fois, le producteur a été inculpé pour un viol et une agression sexuelle, qu’il aurait fait subir à deux femmes différentes.

Harvey Weinstein le 25 mai, à New York. (© Raymond Hall/GC Images)

Ce vendredi 25 mai, Harvey Weinstein s’est rendu à la police new-yorkaise. Depuis les enquêtes du New York Times et du New Yorker parues au mois d’octobre à son sujet, les témoignages accusant le célèbre producteur d’avoir agressé, harcelé ou violé au moins une centaine de femmes n’ont cessé de s’accumuler. Angelina Jolie, Uma Thurman, Asia Argento… De nombreuses célébrités sont sorties de leur silence.

Après l’émergence des mouvements #Metoo, Time’s Up et de la Rose Army, il était temps que le producteur accusé d’être un véritable prédateur, jusque-là "en cure de désintoxication" pour vaincre son addiction au sexe, se retrouve face à la justice.

Aujourd’hui, comme le rapporte Le Monde, Harvey Weinstein était inculpé pour la première fois depuis le début du scandale. La police a fait savoir qu’il a été inculpé pour un viol et une agression sexuelle qui auraient été commis sur deux femmes différentes. Si le nom de la première victime n’a pas été donné, le New York Times affirme qu’il s’agirait d’un viol remontant à 2013. La seconde victime, Lucia Evans, accuse le producteur de l’avoir forcée à lui faire une fellation en 2004.

Le producteur est ressorti du commissariat menotté mais souriant, comme on peut le voir dans cette vidéo de BFM TV :

Son avocat, Benjamin Brafman (qui a défendu Dominique Strauss-Kahn lors du scandale du Sofitel, en 2011), a fait savoir que son nouveau client avait l’intention de plaider "non coupable".

Harvey Weinstein devrait être remis en liberté après avoir versé une caution d’un million de dollars, mais il devra porter un bracelet électronique. En effet, toujours selon le New York Times, il n’a pas le droit de quitter les États de New York et du Connecticut. La prochaine étape est une audition devant un juge.

À voir aussi sur konbini :