© Warner Bros.

Harry Potter : le synopsis de J.K. Rowling est exposé à Londres

Revelio !

© Warner Bros.

Publicité

Même si la saga célèbre ses 20 ans cette année, Harry Potter n’a pas toujours été le succès planétaire que l’on connaît. Comme la majorité des écrivains, J.K. Rowling a en effet dû essuyer quelques échecs. Douze au total – auprès des plus importantes maisons d’édition britanniques –, avant que le manuscrit ne se retrouve sous les yeux aguerris de Christopher Little, qui deviendra le premier agent de l’autrice et publiera le livre chez Bloomsbury.

Le synopsis, rédigé en 1995, est exposé en ce moment à la British Library, à Londres, à l’occasion de l’exposition "Harry Potter: A History of Magic". Pour les moins chanceux, il est également disponible dans le livre du même nom. Et pour ceux qui veulent, la première page a été dévoilée sur Internet. Elle est traduite ci-dessous.

(© DR)

Publicité

"Harry Potter vit avec sa tante, son oncle et son cousin, parce que ses parents sont morts dans un accident de voiture – ou du moins, c’est ce qu’on lui a toujours dit. Les Dursley n’aiment pas qu’Harry pose des questions ; en réalité, ils ne semblent rien aimer chez lui, et surtout pas les choses très étranges qui se passent autour de lui (et qu’Harry lui-même est incapable d’expliquer).

La plus grande peur des Dursley est qu’Harry découvre la vérité à son sujet, alors quand des lettres à son nom commencent à arriver autour de son 11e anniversaire, il n’est pas autorisé à les lire. Cependant, les Dursley n’ont pas affaire à un postier ordinaire, et à minuit, le jour de l’anniversaire d’Harry, l’immense Rubeus Hagrid enfonce la porte pour s’assurer qu’Harry puisse enfin lire son courrier. Ignorant les terrifiants Dursley, Hagrid informe Harry qu’il est un sorcier, et la lettre qu’il donne à Harry explique qu’il est attendu à Poudlard, une école de magie et de sorcellerie, d’ici un mois.

À la grande fureur des Dursley, Hagrid révèle également la vérité à propos du passé d’Harry. Harry n’a pas eu sa cicatrice sur le front à cause d’un accident de voiture ; il s’agit en réalité de la marque de l’illustre sorcier maléfique Voldemort, qui a tué les parents d’Harry mais n’a mystérieusement pas pu le tuer, malgré le fait qu’il était un bébé à l’époque. Harry est célèbre auprès des sorciers qui vivent secrètement à travers le pays, grâce à sa survie miraculeuse qui a marqué la chute de Voldemort.

Alors Harry, qui n’a jamais eu d’amis ou de famille dignes de ce nom, se prépare à une nouvelle vie dans le monde des sorciers. Il fait un tour à Londres avec Hagrid, pour acheter ses fournitures scolaires (robes, baguette, chaudron et kit de potions pour débutants) et juste après, prend la route pour Poudlard depuis la station Kings Cross (quai 9 3/4), comme ses parents avant lui.

Harry se lie d’amitié avec Ronald Weasley (le sixième de sa famille à aller à Poudlard, fatigué de devoir utiliser des livres de sorts d’occasion) et Hermione Granger (la fille la plus intelligente de la promotion et la seule personne de la classe à connaître toutes les utilités du sang de dragon). […]"

Si la première page du manuscrit s’arrête abruptement, l’intégralité du texte est disponible en anglais sur le site du Huffington Post.

Par Marie Jaso, publié le 27/10/2017

Pour vous :