AccueilÉDITO

Disparition de Hal Douglas, voix-off iconique des bandes-annonces

Publié le

par Constance Bloch

Son nom et son visage ne vous diront sûrement pas grand-chose, mais vous avez très certainement déjà entendu sa voix. Hal Douglas, l'une des voix-off les plus célèbres d'Hollywood, est mort le 7 mars dernier à l'âge de 89 ans.

Hal Douglas en studio

Sa voix et son mythique "In a world..." se sont posés sur des centaines de bandes-annonces jusqu'à il y a deux ans. On lui doit notamment les trailers de films comme Philadelphia, Forrest Gump ou encore L'Arme Fatale. Avec Don LaFontaine décédé en 2008 et Don Morrow (Titanic), Hal Douglas était l'une des voix-off américaines les plus connues.

"La flexibilité de sa voix et la longévité de sa carrière en ont fait un phénomène à Hollywood", raconte Marice Tobias au New York Times, une consultante et coach vocale de célébrités. "Quand tu dépasses le statut de super-star et tu atteins le statut d'icône dans ce métier, celui où les gens ne te connaissent que par un nom, ça, c'était Hal".

Son visage et ses expressions lorsqu'il était derrière le micro, on peut notamment les apercevoir dans la bande-annonce du documentaire Comedian de Jerry Seinfeld :

Hal Douglas est né à Samford dans le Connecticut en 1924. Après la mort de sa mère quand il avait 9 ans, il est élevé par ses grands-parents. Pendant la deuxième guerre mondiale, il suit une formation de pilote et passe trois ans dans la Navy. Pendant son temps libre, il écrit des fictions et à la fin de la guerre, il décide de suivre des cours de comédie à l'Université de Miami.

Quelques temps après, il emménage à New-York et gagne de l'argent en utilisant sa voix pour des publicités et des annonces à la télévision et à la radio. C'est le début de sa fleurissante carrière de voix-off, qu'il distille entre cinéma, télévision et documentaires.

Dans le court-métrage documentaire A Great Voice réalisé en 2013 par Casimir Nozkowski sur sa carrière, Hal Douglas confie : "Je n'ai jamais pensé que j'avais une grande voix." Et pourtant, son "In a world.." a laissé son empreinte à Hollywood.

À voir aussi sur konbini :