Crédit Antoine Durand

Interview itinérante avec les membres de Griejoy

25 février 2013. Une date importante  pour les quatre niçois de Griefjoy : la sortie de leur premier EP Touch Ground. Pour en savoir plus, on les avait rencontrés il y a quelques semaines de cela. Pour marquer le coup on vous propose une interview, dans Paris, sur les traces de leur musique aérienne. 

Griefjoy

Crédits - Antoine Durand

Ça a commencé comme une interview rigide, un brin classique et ça a fini en promenade dans Paris, de rues en rues sur les traces de la pop électronique de Griefjoy. A l'occasion de la sortie de leur premier EP sous leur nouveau nom, c'est avec un plaisir non dissimulé que nous avons rencontré ces "raising stars".

Publicité

Car le groupe mérite qu'on s'y intéresse. Après s'être fait remarqué sous le nom de Quadricolor (deux EPs, de nombreuses programmations, à Rock en Seine notamment), il fallait changer semblait-il. Faire une musique plus nerveuse, gérer plus méticuleusement tous les aspects de la création, passer de la découverte à la confirmation.

Parler du projet bien sûr, du passage de Quadricolor à Griefjoy, des influences musicales mais aussi la manière de composer, la scène et les développements à venir. Expliquer le métissage entre acoustique et électronique, la manière de composer, la raison de l'écriture en anglais, le travail avec le collectif  Le Garage pour les clips : avec eux, on a tenté d'épuiser le sujet.

De l'historique jusqu'à la création. D'un magasin de musique, premier lieu de l'interview, jusqu'au studio où ils ont mixé et masterisé leur EP. De gauche à droite. Batterie jazz, piano-voix, et distortion habile, voici Griefjoy.

Publicité

Griefjoy - Interview

Concours

Konbini vous fait gagner 10 vinyles de l'EP Touch Ground ! Pour tenter le coup, 3 étapes :

1/ Partagez cet article sur Facebook :

Publicité

2/ Likez Konbini et Griefjoy :

Publicité

3/ Envoyez un e-mail avec pour objet "Griefjoy" en indiquant votre prénom, nom et adresse à concours@konbini.com

Pour les moins chanceux, vous pouvez le commander ici ou télécharger l'EP sur ITunes

Remerciements à Stephane « Alf » Briat, Studio Bleeps et Arista France.

 

Par Tomas Statius, publié le 25/02/2013

Copié

Pour vous :