Capture d’écran YouTube de Gotye

Gotye : Le tube de l'année 2012 est un plagiat

Gotye a été accusé de plagiat pour son tube "Somebody That I Used To Know", étrangement similaire à une chanson d'un artiste brésilien sortie en 1967.

Capture d'écran YouTube de Gotye

Qu'elle vous ait agacé ou que vous l'ayez adorée, la chanson de 2012, vous vous en souvenez obligatoirement. Sur toutes les ondes, sur les réseaux sociaux, en boucle, partout. On parie que "Somebody That I Used To Know" du chanteur Gotye était dans votre tête sans y avoir été invitée au moins deux ou trois matinées d'affilée.

Publicité

La justice a statué : on apprend aujourd'hui que ce carton interplanétaire s'est librement inspiré de "Seville", une chanson de l'artiste brésilien Luiz Bonfa écrite en 1967.

11,8 millions de ventes

La chanson "Somebody That I Used To Know" était chantée en duo avec Kimbra et extraite de l'album Making Mirrors, le quatrième de la carrière du chanteur australo-belge. Elle s'est vendue à 11,8 millions de copies en 2012, la plaçant numéro un dans 23 pays dans le monde... ce qui représente, évidemment, beaucoup d'argent. Il faut aussi savoir qu'en France, c'était le deuxième titre le plus téléchargé de 2012 et que sur YouTube, le clip a été visionné 400 millions de fois.

Gotye a dû verser 45% des royalties générées par la chanson aux descendants de Luiz Bonfa, décédé en 2001. Soit un million de dollars. Difficile de donner tort à cette décision tant les premières secondes de la chanson originale sont troublantes de ressemblance avec le hit FM de 2012.

Publicité

Selon le site australien Adelaide Now, corrélé par les informations de Digital Spy, il existerait en réalité un deal entre Gotye et Luiz Bonfa qui aurait été scellé avant que la chanson ne devienne un hit. Il était prévu que 45% de l'argent récolté par la chanson soit reversé à la famille du chanteur brésilien décédé.

Et voici la chanson de Gotye, "Somebody That I Used To Know" :

Publicité

On vous conseille également :

Publicité

Article mis à jour le 16 mai à 12 heures.

Par Théo Chapuis, publié le 16/05/2013

Copié

Pour vous :