AccueilÉDITO

Vidéo : le studio de Wallace et Gromit sort un court interactif pour Noël

Publié le

par Thibault Prévost

Google s'est associé à Aardman Animation, le studio anglais derrière Wallace et Gromit, pour présenter Special Delivery, un court-métrage de Noël interactif.

On vous le répète depuis quelques mois, l'avenir de la vidéo mobile sera interactif ou ne sera pas. Avec son studio de production Google Spotlight Stories, la firme de Mountain View continue de développer la technologie immersive à coups de vidéos Youtube visionnables à 360°C et, moyennant l'achat de lunettes Google Cardboard, développe l'expérience de la réalité virtuelle.

Pour Noël, Google Spotlight Stories a décidé de marquer le coup et s'est associée avec Aardman Animations, le studio britannique responsable de la franchise Wallace et Gromit, pour nous offrir Special Delivery, un joli court-métrage d'animation interactif publié mercredi 23 décembre.

Dix histoires secondaires et trois fins différentes

Visionnable sur ordinateur vie Youtube ou sur tablette et mobile pour une expérience plus intense, le court-métrage nous place dans la cour d'une résidence quelconque, au décor inspiré des années 50, le soir de Noël. Dehors, un gardien veille, tandis que les locataires des différentes appartements s'activent en ombres chinoises derrière les fenêtres.

Le gardien sort du cadre, et une silhouette apparaît dans un coin de l'image. Une pression sur l'écran, on change de point de vue. Le Père Noël vient d'atterrir sur le toit. Bientôt, le gardien va le repérer et entamer une partie de cache-cache dans les appartements avec le gros bonhomme rouge, que l'on suivra comme on peut en tournant la caméra à loisir.

Le pitch vous paraît simpliste ? Il contient pourtant dix histoires secondaires et trois fins différentes selon les choix que l'on fait en temps réel. Réessayez, vous n'avez même pas vu la moitié du contenu narratif du film. C'est rythmé, dynamique, et ça procure un sentiment inédit et grisant de contrôle sur l'action qui se déroule. Difficile, lorsqu'on goûte à la vidéo immersive, de ne pas sentir le vent de futur nous souffler dans la nuque.

Bientôt, des vidéos immersives partout ?

Créée en 2013, Spotlight Stories a considérablement pesé sur la démocratisation de la vidéo immersive. Leur premier produit, Windy Way, transformait le smartphone en fenêtre pour permettre aux utilisateurs de regarder défiler différentes saynètes selon l'angle de vue choisi (le même principe, finalement, que Special Delivery.

Satisfaite du résultat, la firme s'offre en 2014 les services de Glen Keane, taulier de l'animation chez Disney, pour Duet, un court-métrage animé à la main nominé aux Oscars qui attire le regard de la profession et libère la vidéo immersive de son statut de gadget. En juin, Spotlight Stories recrute Justin Lin, réalisateur de Fast and Furious 6, pour développer le premier court-métrage immersif en prise de vue réelle, tout en annonçant la sortie, en 2016, d'un kit de développement à destination des animateurs voulant produire du contenu interactif.

Dès lors que ces outils seront entre les mains de la communauté, rien ne devrait plus ralentir l'inéluctable prise de pouvoir de la réalité virtuelle sur les supports mobiles - excepté, bien sûr, la disparition de ces derniers, oblitérés par la venue de l'intelligence artificielle. En attendant, l'émerveillement prévaut.

À voir aussi sur konbini :