AccueilÉDITO

Cette année, Glastonbury ouvre un espace réservé aux femmes

Publié le

par Lydia Morrish

Une festivalière à Glastonbury. (Nat Urazmetova / CC / Flickr)

The Sisterhood sera exclusivement réservé aux personnes qui s’identifient comme des femmes. Cet espace non mixte accueillera des discussions, des ateliers et des invités VIP. 

Une festivalière à Glastonbury. (Nat Urazmetova / CC / Flickr)

Cette année, le festival de Glastonbury accueillera pour la première fois de son histoire une tente spécifiquement réservée aux femmes. Seules les personnes qui s’identifient comme des femmes seront autorisées à l’intérieur.

Cette initiative radicale est une réponse à la domination masculine. Baptisé "The Sisterhood", ce lieu sera "un clubhouse révolutionnaire" qui sera "caché" dans la zone du festival appelée Shangri La.  Les organisateurs le décrivent comme "un espace qui accueille les homos et les trans et qui est ouvert à toutes les personnes qui s’identifient comme des femmes".

"Les espaces réservés aux femmes sont nécessaires"

En plus des performances des DJ qui mettront de la musique disco, pop, funk, il y a aura des conférences sur l’intersectionnalité, la diversité et l’inclusion, ainsi que des ateliers de loisirs créatifs, des cours de danse et des "invités VIP". Il y aura aussi un forum consacré aux femmes noires qui s’appelle "The Love In".

Interrogée sur ce mouvement, l’équipe à l’origine du projet explique  :

"The Sisterhood pense que les espaces réservés aux femmes sont nécessaires dans un monde encore dirigé par les hommes et conçu pour les avantager.

L’oppression contre les femmes se manifeste de différentes manières dans le monde aujourd’hui, dans différents contextes culturels."

Malgré cette bonne intention, cet espace réservé aux femmes risque de faire débat, comme les réunions non mixtes de Nuit Debout, il y a quelques semaines.

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois.

À voir aussi sur konbini :