AccueilÉDITO

"Gilligan" : le clip plus que barge de D.R.A.M. avec A$AP Rocky et Juicy J

Publié le

par Léa Marie

À ne SURTOUT PAS regarder au bureau.

Difficile de trouver les mots pour décrire le clip de "Gilligan". Une chose est sûre, "perché" serait ici un euphémisme. C’est donc une vidéo complètement folle et très provocatrice que nous offre le rappeur américain D.R.A.M. pour son dernier titre. Le visuel, à l’esthétique très sixties, pourrait – en apparence – se résumer à l’émoji pêche : des fesses, il y en a partout. Mais pas grand-chose à voir avec les clips de gangsta rap habituels, qui se veulent simplement sexy. Ici, le but est de déranger.

Tout commence dans le salon d’une famille bourgeoise. Deux enfants angéliques regardent sagement la télévision. Tout à coup, D.R.A.M. apparaît à l’écran puis y présente, dans la joie et la bonne humeur, des images pour le moins suggestives. Une présentatrice télé au sourire figé apparaît avec une jupe de tailleur dévoilant ses deux fesses, qu’elle ne manque pas de remuer. De quoi faire paniquer ("OMG !") les parents des petits, qui tentent désespérément d’éteindre la télé.

Dans une période propice aux tensions raciales, "Gilligan" apparaît comme un pied de nez à l’Amérique blanche puritaine, dont une grande partie méprise souvent la culture musicale afro-américaine. Impossible, d’ailleurs, de ne pas noter de similitudes entre le décor du clip et celui du film d’horreur satirique Get Out, qui dépeint le racisme ordinaire de l’Amérique bien-pensante. Sauf qu’à la fin du clip, contrairement au film de Jordan Peele, ce sont les personnages noirs qui sont attablés autour d’un festin que leur sert un majordome blanc.

À voir aussi sur konbini :