Ghostshrimp : "Adventure Time, c'est l'histoire de ma jeunesse"

L'artiste américain Ghostshrimp, créateur de l'univers du dessin animé Adventure Time, est aussi délirant que la série qui l'a fait connaître. On l'a interviewé par mail. Résultat : un moment de grâce à la limite du WTF.

Cover de l'album "Party Till Your Body Stops" de Cam, Gram and G.AM. (Crédit image : Ghostshrimp)

Cover de l'album "Party Till Your Body Stops" de Cam, Gram and G.AM. (Crédit image : Ghostshrimp)

Publicité

C'est une interview banale qui s'est changée en rencontre du troisième type. Le magnifique visuel de l'album NehruvianDOOM avait réveillé ma vieille obsession des illustrations d'albums de rap. J'ai donc effectué quelques recherches sur son auteur, un obscur dessinateur appelé "GHOSTSHRIMP".

Surprise : derrière ce blaze de crustacé se cache Dan James, l'un des cerveaux de l'énorme Adventure Time, juste l'un des cartoons les plus barrés et créatifs de ces dernières années. L'artiste, qui évolue à visage couvert, a travaillé sur les trois premières saisons de la série en tant que background designer et a imaginé la majeure partie de l'univers d'Ooo. Le Royaume de Glace ?  C'est lui. La carte du monde d'Ooo ? Lui. Le Tree Fort ? Encore lui.

Publicité

Sur sa page personnelle on découvre un monde foisonnant : l'artiste a signé des couvertures de magazines, des covers d'albums diverses, des posters, des jouets, et il organise même des camps d'entraînement dans la "Forêt nationale de Ghostshrimp", où il forme de fidèles élus, les Ghostscouts. Pendant un été, ceux-ci apprennent à camper, dessiner, construire des cabanes, mais aussi "enquêter sur des enlèvements aliens" et "se battre contre les écureuils". Tout un mode de vie.

Ni une ni deux, j'envoie à Ghostshrimp une salve de questions sur son parcours, son travail, sa conception du monde. Il accepte d'y répondre mais à sa manière, un peu à l'image d'un épisode d'Adventure Time : brouillant les pistes, totalement décalée, perturbante et géniale. Ou alors il s'est complètement foutu de moi. À vous de juger.

(Note : Ghostshrimp parle de lui au singulier comme au pluriel, mais sauf erreur de ma part il travaille seul.)

Publicité

Konbini | Qui est Ghostshrimp ?

Ghostshrimp | Très bonne question. Ghostshrimp est une compagnie d'illustration et une banque internationale. Nous contrôlons près de la moitié des plus riches entreprises des États-Unis. C'est un business model bizarre et super compliqué, mais nous sommes très fiers de tout diriger. L'économie des États-Unis est absolument bourrée d'argent et nous en contrôlons une grande partie. C'est une lourde responsabilité, c'est pourquoi nous adorons notre métier et qu'on ne se sent plus pisser. Nous sommes toujours au milieu de l'action, à faire les meilleurs dessins possibles tous les jours et à transférer de l'argent dans le monde entier.

K | Tu as joué un rôle important dans la création de l'univers d'Adventure Time. Comment as-tu été amené à travailler avec Pendleton Ward et comment vois-tu le succès de la série ?

Publicité

G | Pen et moi sommes cousins, on a grandi ensemble dans l'Est de la Virginie. On s'amusait tellement avec nos bateaux et nos VTT, on faisait tout le temps la course avec le camion à glaces près du lac. Il y avait toujours l'un de nous deux pour se crasher dans un arbre ou un rocher. On effrayait pas mal de nageurs et de coureurs à l'époque quand on s'entraînait la nuit. On était plutôt balèzes tous les deux et on était capables d'affronter n'importe quoi qui tienne sur deux jambes.

Et puis en grandissant, on a été séparés pendant un moment. En y repensant, je pense que nous étions juste en compétition. Ça m'est venu à l'esprit une nuit, alors qu'on avait eu rencard avec la même fille à la carrière à ciel ouvert. Je me suis pointé un peu en retard parce que je suis tombé à court d'essence et qu'il a fallu que je courre le dernier kilomètre. Il était arrivé vraiment tôt et il était déjà en train de l'embrasser quand je suis arrivé. Évidemment on s'est un peu pris le bec, on a tous les deux fini trempés, mais à la fin on riait en se faisant des high five. On ne reste jamais longtemps fâchés.

Adventure Time est plus ou moins l'histoire de notre jeunesse ensemble. C'était assez dingue de voir à quel point les gens y adhéraient. En fait, je n'arrive pas à m'empêcher de rire quand je pense au succès que la série a rencontré ces dernières années. C'était incroyable.

nehruviandoom_cover_image_2

Cover de l'album NehruvianDOOM de Bishop Nehru et MF DOOM. (Crédit image : Ghostshrimp)

K | Tu as dessiné la cover de l'album de Bishop Nehru et MF DOOM ainsi que d'autres musiciens. Comment s'est faite la collaboration avec eux ?

MF DOOM et moi sommes également cousins. On forme avant tout une petite entreprise familiale et on aime garder des liens super forts. Donc un jour, on était posés dans le labo avec nos masques et tout, et DOOM a dit un truc hilarant comme d'habitude, et on était là à se marrer. Son timing est toujours parfait, donc j'ai dit un truc du genre : "Yo, faisons la meilleure cover d'album que quiconque ait jamais vu." Le reste est dans les livres d'Histoire. En gros, on a réinventé le bouleau devant une studio audience [le public qui assiste au tournage des sitcoms en studio, ndlr], créativement parlant.

K | Comment décides-tu d'accepter ou de refuser une collaboration ?

Argent, famille, famille, argent. Pas dans cet ordre, mais il faut bien payer ses factures. Notre but principal est de travailler avec les gens qui nous inspirent le plus, parce qu'on sait que ça donnera le meilleur travail que nous ayons jamais fait, comme la cover de DOOM.

K | De quoi t'inspires-tu le plus pour créer ? Qu'il s'agisse de musique, de peinture, de cartoons...

Pour être honnête, les forêts et les vieux châteaux. Comment on peut découvrir un vieux château abandonné dans la forêt et ne pas devenir dingue ? Il va probablement être rempli à craquer d'or et de squelettes qui portent des bijoux. Avec des pièges partout. Des cartes partout. Des maléfices, des sorcières, des vieilles chaises. Les plus grosses pierres que tu n'as jamais vues, parfaitement taillées et entassées dans un mur. Des torches partout. Et là tu vas avoir un mec avec toi qui ne peut pas supporter l'intensité et qui devient dingue et essaie de se battre contre toi, de te mettre K.O. là tout de suite. Boom. Toute chose est une histoire. Chaque jour je me réveille et je lis cette histoire.

"Le premier humain qui arrive sur une planète, il fait quoi en premier ? Il creuse un trou, chie dedans et le recouvre."

K | As-tu un rituel, une routine lorsque tu dessines ?

Je n'arrive à dessiner que de nuit et en extérieur, donc c'est vraiment dur de voir ce que je fais. Les batteries ne sont pas illimitées, donc tu te retrouves à allumer un feu, les insectes se ramènent et ensuite tu pourchasses une dinde dans les bois parce qu'elle t'a coupé le bras et t'es grave énervé. Ne tourne jamais le dos à un nid de dindes, elles vont t'attaquer et te déchiqueter les bras.

K | Ces camps d'entraînement de Ghoscouts que tu organises ont l'air vraiment marrants. Quel est le but de ces camps ? Qui sont les Ghostscouts ?

Les Ghoscouts sont tous cousins et ils sont tous super bons pour tenir une conversation ou maintenir l'énergie à un haut niveau en permanence. C'est contagieux ! Les gens viennent du monde entier pour camper et ils deviennent tous terriblement forts. Ils doivent apprendre à contrôler leur pouvoir et c'est à peu près tout ce qu'on fait pendant le mois. Pas tant du damage control qu'un réalignement de la perception, de manière à ce qu'ils puissent exploser tous les obstacles qui bloquent leur chemin vers le futur.

K | Comment résumerais-tu ta philosophie en tant qu'artiste ?

Pour moi, il s'agit avant tout de s'amuser avec ses amis et sa famille et d'être super productif. Il y a des Yétis ici dans la forêt qui font caca partout, jour et nuit, et personne ne les empêche de le faire. Quelqu'un a besoin de régler ce problème logistique avant qu'il ne soit trop tard. Donc il y a un peu de ci, un peu de ça, et c'est assez marrant, mais nous avons toujours été vraiment excités par la végétation des autres planètes.

Je sais que c'est totalement cliché, mais essaye de suivre ce que je vais dire. Le premier humain qui arrive sur une autre planète, il fait quoi en premier ? Il creuse un trou, chie dedans puis le recouvre, ni vu ni connu. Ce qu'on a là, c'est de l'engrais alien pas vrai ? Et le moment d'après il y a toutes sortes de graines étranges qui poussent et apparaissent et grandissent partout. Une végétation dense et luxuriante qui transpire des jus exotiques. Si nous avons des noix de coco et des ananas ici sur Terre, imagine les fruits de dingue qu'ils peuvent avoir sur les autres planètes. Ça me rend dingue qu'ils se gavent de tous ces fruits mystérieux là-bas.

Couverture pour le magazine de skate Peppermint. (Crédit image : Ghostshrimp)

Couverture pour le magazine de skate Peppermint. (Crédit image : Ghostshrimp)

Illustration pour le film "L'Etranger". (Crédit image : Ghostshrimp)

Illustration pour le film "L'Etranger". (Crédit image : Ghostshrimp)

Illustration pour le Reader's Digest. (Crédit image : Ghostshrimp)

Illustration pour le Reader's Digest. (Crédit image : Ghostshrimp)

Plus d'illustrations de Ghostshrimp sur son site.

Par François Oulac, publié le 23/10/2014

Copié

Pour vous :