Gangnam Style : 1 milliard de vues pour des millions d'euros

La vidéo de Psy pour la chanson Gangnam Style est la première à avoir dépassé le milliard de vues sur YouTube ce qui lui a permis de récolter quelques millions d'euros grâce à la plateforme américaine. Mais au-delà de ces chiffres, la rentabilité est faible.

gangnam style

A l'heure d'Internet, du téléchargement illégal et d'un marché du disque en crise, la question de la rentabilité des clips et morceaux en streaming sur la Toile est devenue un enjeu. Et le meilleur exemple, pour avoir une idée du ratio entre le nombre d'écoutes ou de vues par rapport à l'argent récolté, est la vidéo de l'artiste sud-coréen pour son tube Gangnam Style.

Publicité

Aujourd'hui 24 janvier, elle a été vue 1 milliard et 200 millions de fois sur YouTube.

Selon Google, ce milliard de visionnages de Gangnam Style aurait récolté 8 millions de dollars de revenus grâce à YouTube, soit 6 millions d'euros. Le détenteur des droits d'auteur qui a téléchargé la vidéo sur YouTube recevra 50% de cette somme réalisée grâce à la publicité, ce qui signifie que Psy a empoché 2,9 millions d'euros. Soit 4,8 euros toutes les 1000 vues.

Publicité

Bien que la somme paraisse importante, le ratio entre le nombre de vues et les revenus est faible. Prenons par exemple des clips d'artistes qui ont eu moins de succès sur YouTube et essayons de voir combien ils ont pu gagner :

  • Kendrick Lamar - Swimming Pool (Drank) : 26 millions de vues soit 124 000 euros de recettes, dont 62 000 iront au rappeur;
  • Booba - Tombé pour elle : 8 millions de vues, soit 38 400 euros de recettes, dont 19 200 iront au rappeur ;
  • Justice - New Lands : 843 000 vues, soit 4000 euros de recettes, dont 2000 au groupe français.

Cet enjeu traverse l'ensemble des services de streaming. Dans un article de La Tribune de mars 2012, il était écrit à propos du logiciel de streaming musical Spotify :

Publicité

D'autres ont fait retirer leurs titres du site jugeant que les royalties perçues étaient dérisoires, estimées à 1 euro pour 1.000 streams, déduction faite de la part revenant à la maison de disque.

Articles qu'on vous recommande :

Publicité

Source : CMU

Par Louis Lepron, publié le 24/01/2013

Copié

Pour vous :