Le G-Unit est bel et bien de retour

Réunis le 1er juin dernier sur la scène du Hot 97 Summer Jam festival, 50 Cent, Lloyd Banks, Tony Yayo et Young Buck ont redonné vie au célèbre G-Unit. Six ans après leur dernière réunion. Une apparition qui a été suivie de l'annonce par 50 Cent d'un prochain album du groupe new-yorkais. Ce double événement nous appelle à revenir sur l'histoire du G-Unit, qui est bel et bien de retour.

Le G-Unit de nouveau réuni, cette nuit, dans les coulisses du Hot 97 Summer Jam festival

Lloyd Banks, Young Buck, 50 Cent et Tony Yayo, dans les coulisses du Hot 97 Summer Jam festival

Leurs fans ne croyaient plus vraiment à leur reformation, mais ils espéraient tout de même revoir un jour le célèbre groupe du Queens sur scène au complet. Ces derniers temps, des bruits courraient, émettant la rumeur que le G-Unit allait investir la scène du festival Hot 97 Summer Jam, qui se tenait le 1er juin au New Jersey.

Publicité

L'attente fut longue. Mais après les prestations d'Iggy Azalea, Action Bronson, The Roots, Wiz Khalifa, NAS et une multitude d'autres artistes, est venu le tour de 50 Cent... très vite rejoint par Lloyd Banks et Tony Yayo. Une image que l'on n'avait pas vue depuis 2008. Fifty, Banks et Yayo, ensemble. Ils formaient à eux trois la dernière version du G-Unit que l'on ait connue, à l'époque de T.O.S. (Terminate on Sight), deuxième et dernier opus du groupe sorti en 2008.

Le public croit alors voir le fameux groupe au complet, mais il n'était pas au bout de ses surprises. Dans la foulée, Young Buck – oui, Young Buck, celui-là même qui s'était fait évincer du groupe en 2007 – arrive à son tour sur scène. Le G-Unit première version, celui du premier et classique opus Beg for Mercy sorti en 2003, est bel et bien de retour.

C'est le feu dans le public et sur la scène du MetLife Stadium, qui se retrouve investie par des dizaines de potes de la bande à "Fiddy". De "I Smell Pussy" à "What Up Gangsta", les quatre compères jouent quelques classiques du groupe et de 50 Cent. La présence de leurs invités Trey Songz et Fabolous ne pèse pas très lourd... Tous les yeux sont rivés sur G-Unit.

Publicité

Des retrouvailles inespérées qui font du bien

Dans les faits, personne ne savait s'il fallait parler du G-Unit au passé, ou s'il fallait encore y croire, le groupe n'ayant jamais fait de déclaration officialisant leur séparation. Aucune information ne fuitait, hormis quelques propos confus çà et là. Le groupe s'était tout simplement effrité peu à peu, soulignant la fin d'une époque. Et quelle époque pour le rap.

Ils étaient quatre à leurs débuts : 50 Cent, Lloyd Banks, Young Buck et Tony Yayo, et sortent l'album Beg for Mercy en 2003. Un carton, six mois après la sortie du très grand Get Rich Or Die Tryin', l'album solo de 50 Cent. Ils passent ensuite à cinq membres avec l'arrivée depuis la Côte Ouest de The Game. Le rappeur de L.A. se fait un nom, sort un album (The Documentary, en 2005) qui connaît un grand succès, et disparaît. Il est en réalité exclu du groupe pour des propos négatifs tenus à l'encontre du G-Unit, et pour ne pas avoir reconnu la contribution de 50 Cent à la réussite de son opus.

Publicité

Lloyd Banks, 50 Cent et Tony Yayo, à l'époque de leur deuxième et dernier album T.O.S. sorti en 2008

Lloyd Banks, 50 Cent et Tony Yayo, à l'époque de leur deuxième et dernier album T.O.S. sorti en 2008

Quelques temps plus tard, Young Buck quitte le groupe. Ils ne sont alors plus que trois à la sortie du deuxième opus T.O.S., qui n'a d'ailleurs pas connu le succès qu'il méritait. C'est à ce moment-là que, peu à peu, leurs chemins se séparent plus ou moins.

Nous sommes dans la période post-2008, 50 Cent vient de sortir Curtis en 2007, son dernier album à succès. Il s'efface ensuite partiellement de la scène musicale, bousculé par une nouvelle génération de rappeurs – et occupé par le business. Tony Yayo continue de l'épauler sur scène. Lloyd Banks, lui, ne donne pratiquement plus de signes de vie en dehors de la sortie de singles comme "Beamer, Benz or Bentley". De son côté, The Game confie vouloir reformer le G-Unit, mais il ne fait pas partie de l'âme du groupe, la preuve en est avec sa non-présence sur scène le 1er juin dernier.

Publicité

50 Cent annonce un prochain album

Récemment, 50 Cent déclarait qu'il ne croyait pas en une reformation du G-Unit, et attaquait même Banks et Yayo en les qualifiant de flemmards incapables de se prendre en main tout seuls. La fin d'une ère pour certains, de l'intox pour d'autres. Et ces derniers ont bien fait d'y croire, car aujourd'hui, ils sont de nouveau réunis. Une question se posait alors : cette réunion sur scène donnera-t-elle une suite ? Tony Yayo y avait apporté un élément de réponse devant le public du MetLife Stadium :  "New York mother fuckin' city : The Unit is back!"

Et récemment, 50 Cent, le leader du groupe, a annoncé en direct de la télévision américaine un prochain album du mythique groupe. Le G-Unit est bel et bien de retour !

Par Rachid Majdoub, publié le 05/06/2014

Pour vous :