Découverte : S O H N, l'anglais mystérieux venu d'Autriche

The Wheel, Autriche, The Weeknd, britannique, James Blake, Autriche, Londres, Vienne : voici les premiers mots qui viennent lorsque l'on veut décrire S O H N. Depuis deux mois, la Toile est son terrain de jeu musical, son SoundCloud une mine d'or qui comporte aujourd'hui quatre compositions.

Londonien d'origine mais habitant Vienne, S O H N est mystère physique et musical. Très peu d'images de lui et des sons à la fois recherchés et hétéroclites diffusés sur Internet au compte-goutte. Tout ce que l'on peut voir et entendre, ce sont des pochettes et des compositions soignées, dans l'esprit épuré d'un James Blake et la douceur d'un The Weeknd.

Publicité

Les sons se nomment The Oscillate, The Wheel, Warnings ou encore Red Lines : c'est simple, sans fioritures, à l'image de la musique. Le premier morceau, Red Lines, date d'il y a deux mois :

Fort d'une technique marketing qui a fait ses preuves sur Internet, S O H N intrigue : peu d'informations pour beaucoup de bruit sur la blogosphère. Le seul renseignement factuel qui a été communiqué, c'est une date : le 5 novembre. Ce jour là, S O H N lâchera son premier EP. Son nom ? The Wheel, qui est aussi le nom d'une de ses magnifiques tracks publiée sur la Toile il y a plus de deux semaines. Elle tourne en boucle sur mon mp3.

Publicité

Entre la simplicité de  Kate Havnevik et la rythmique d'Efterklang, plongez :

Publicité

Par Louis Lepron, publié le 17/10/2012

Pour vous :