Project Octopath Traveler, la nouvelle pépite de la Switch

Avec plus d’un million de téléchargements en cinq mois, la démo de Project Octopath Traveler cartonne sur la console de Nintendo. Focus sur le chef-d’œuvre en devenir de Square Enix, qui doit sortir cette année.

Le 14 septembre, les joueurs découvraient avec surprise et émerveillement le prochain RPG japonais signé Square Enix pour la Switch de Nintendo : Project Octopath Traveler (titre provisoire). Une démo a alors été proposée sur le Nintendo eShop, afin de permettre au public de se plonger sans attendre dans cet univers de fantasy à la direction artistique léchée à l’ancienne, pour le plus grand plaisir des nostalgiques.

Publicité

Cinq mois plus tard, l’équipe derrière le projet a communiqué, dans une vidéo d’interviews de développeurs, le nombre de téléchargements de cette version de démonstration – et le moins que l’on puisse dire, c’est que la magie a opéré. En effet, cet aperçu de Project Octopath Traveler a trouvé preneur auprès de plus d’un million de joueurs.

Un chiffre qui a forcément galvanisé les développeurs, qui se sont empressés de remercier tout ce beau monde avant de se remettre au travail pour une sortie prévue dans le courant de l’année. Pour ceux qui seraient passés à côté, on vous offre une petite séance de rattrapage.

Publicité

Il faut dire que le jeu a de quoi séduire au premier regard, notamment de part sa direction artistique toute en 2D et HD, qui ravit à la fois les amoureux de JRPG rétro mais aussi les nouveaux joueurs qui ne jurent que par la haute définition. Ajoutez à cela, comme Square Enix sait si bien le faire, une bande originale somptueuse composée de musiques tantôt épiques, tantôt mélancoliques, qui raviront vos oreilles.

Huit héros aux destins croisés

Dans la niche que représentent les jeux de rôle, il est clair que si le gameplay est primordial c’est le scénario qui fait la différence. Or, dans Project Octopath Traveler, celui-ci a l’air particulièrement riche et bien ficelé. Exit le classique héros solitaire qui au fil de son périple croisera la route de nombreux compagnons. Ici, ce n’est pas moins de huit héros différents que l’on vous propose d’incarner, et ce dès le début du jeu. Chacun d’entre eux aura sa propre histoire et ses propres spécificités, pendant et en dehors des combats.

Pour le plus grand plaisir des nostalgiques, c’est le système du tour par tour qui a été retenu pour les combats – mais avec plusieurs nouvelles subtilités. Comme toujours dans ce style de combat, ce sont les capacités d’analyse et d’anticipation du joueur qui seront mises à rude épreuve.

Publicité

La version d’essai est plus que conséquente. En effet, en proposant plusieurs heures de jeu, elle vous donne accès aux premiers chapitres de l’histoire de deux des personnages disponibles. D’un côté le guerrier Olberic, ancien capitaine d’une garde royale qui cherche à se reconstruire après la mort de son roi et de son armée dans une bataille sanglante, et de l’autre la danseuse de cabaret orpheline Primrose, qui lutte pour sa liberté face à un proxénète sans scrupule.

Chacun d’eux commencera son aventure sur un endroit précis de la carte, avant de finir par croiser l’autre. Avec cette mise en bouche, l’immersion est déjà intense : on a hâte de se plonger dans le reste de l’aventure. Comme quoi, les univers merveilleux de Square Enix ne se limitent pas qu’aux Final Fantasy et Kingdom Hearts.

Par Jérémie Léger, publié le 02/02/2018