AccueilÉDITO

Le festival Do Disturb célèbre le transgenre au palais de Tokyo

Publié le

par Naomi Clément

Du 8 au 10 avril prochain, le palais de Tokyo, à Paris, accueille la deuxième édition du Do Disturb. Un festival dédié à l'art de la performance qui s'interroge cette année sur la notion de transgenre.

L'installation <em>Dancers</em> de l'artiste française Aurélie Hoegy. (© <a href="http://aureliehoegy.com/" target="_blank">Aurélie Hoegy</a>)

Fort du succès de sa première édition, le Do Disturb s'apprête à nouveau à investir les murs du palais de Tokyo pour trois jours placés sous le signe de l'art et de la performance.

Au programme ? Plus de 50 propositions expérimentales au croisement du cirque, de la magie, de la danse, du design, de la mode et du son, proposées par des artistes devenus incontournables dans leur domaine, tels que Marga Weimans, créatrice de pièces de haute couture incarnées et vivantes, le coiffeur Charlie Le Mindu, qui proposera dans le cadre de ce festival son tout nouveau spectacle Charliewood, ou encore le collectif de musique berlinois Janus, qui enflammera les espaces du palais de Tokyo et du Yoyo la nuit du vendredi 8 avril, le temps d'une soirée orchestrée par quelques figures de la dance music expérimentale.

À lire - > Charlie Le Mindu dévoile ses créations capillaires au palais de Tokyo

En outre, le Do Disturb fera la part belle aux jeunes talents émergents en accueillant les projets d’artistes affiliés aux départements de recherche de prestigieuses écoles d’art françaises et étrangères. Parmi elles, l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, le Central Saint Martins College de Londres ou la Doch School of Dance and Circus de Stockholm. L'occasion de découvrir de nouveaux horizons et d'entrevoir ce que la nouvelle génération d'artistes et de performeurs nous réserve.

L'installation <em>On the Other Side of Reality</em> de Marga Weimans, exposée en 2015 au Tent Rotterdam. (© Aad Hoogendoorn/palais de Tokyo)

Le transgenre mis à l'honneur

Cette année, Do Disturb a choisi de s'articuler autour du transgenre, une notion sur laquelle les artistes contemporains s'interrogent toujours plus ces dernières années, comme nous l'a récemment prouvé le groupe Years & Years et le photographe Samra Habib, dont nous vous parlions il y a quelque temps.

Vittoria Matarrese, commissaire générale du festival et responsable de la programmation culturelle et des projets spéciaux du palais de Tokyo, expliquait à ce sujet dans un communiqué :

"Pour cette nouvelle édition, Do Disturb fait du 'transgenre' le leitmotiv d’une création toujours plus expérimentale, nourrie par des processus de recherche dans les arts plastiques mais aussi dans les arts du cirque, la magie, la danse ou la mode. Ainsi Do Disturb s’apprête encore une fois à brouiller les pistes et à bouleverser les codes."

L'installation "On the Other Side of Reality" de la créatrice de mode Marga Weimans

Informations pratiques

Horaires :

  • Vendredi 8 avril : 18 heures-minuit. Parade inaugurale à 19 heures
  • Samedi 9 avril : midi-minuit
  • Dimanche 10 avril : midi-20 heures

Tarifs :

  • Tarif plein : 15 euros
  • Tarif réduit : 12 euros

Plus d’informations sur www.palaisdetokyo.com

À voir aussi sur konbini :