AccueilÉDITO

Oui, Fakear a bien produit pour le prochain album de M.I.A.

Publié le

par Rachid Majdoub

© montage Jordan Beline / Konbini

Au cours d'une interview à paraître prochainement, le producteur français, qui vient de sortir son nouvel album, nous a raconté son échange abouti avec la chanteuse britannique.

© montage Jordan Beline/Konbini.

Vous vous souvenez, en janvier dernier et alors qu'elle était en plein conflit avec le PSG, lorsque M.I.A. faisait du tweet à Fakear pour lui échanger un maillot floqué Fly Pirates contre une prod' ?

Même si le Caennais – qui vient de sortir son nouvel album, Animal – ne se dit pas très fan de foot, c'est fait, les deux artistes ont collaboré pour le prochain album de la chanteuse britannique, normalement prévu pour juillet. Au cours d'une interview à paraître cette semaine, Théo Le Vigoureux, de son vrai nom, nous a confirmé avoir produit un morceau du projet de celle qui aurait aussi aimé bosser avec un autre Frenchie, MHD.

"Elle m'a approché pour que je fasse un track ; c'est bon, c'est fait. Ça s'est fait par mail, dans le même temps que l'échange sur Twitter. En fait, trois mois avant, je lui avais envoyé un dossier avec une dizaine de prods pour son nouvel album, en me disant qu'elle ne répondrait jamais.

Et suite à son tweet, il y a eu un échange de mails entre nos managers. De là, j'ai retravaillé le track qu'elle avait choisi – un vieux son qui n'est jamais sorti, et le lui ai renvoyé. Ça sera dans son prochain album".

Une première pour Fakear, qui poursuit.

"Ça a été des échanges très distants, très formels finalement. J'aurais préféré qu'il y ait un vrai lien humain, mais je comprends très bien cette façon de faire, je n'étais pas déçu par elle. Ça reste cool pour moi, puis j'aime bien M.I.A."

K | Tu la rencontreras peut-être quand elle viendra à Paris pour le Pitchfork Festival.

Ouais, je sais pas. Je verrai où je suis. Tu sais, maintenant que je n'habite plus à Paris, moins j'y suis et mieux je me porte.

Rendez-vous tout bientôt sur Konbini pour la suite de l'entretien. Ça parlera aussi bien d'Eminem ou de Bonobo que de... Kyo, pour une "Dernière Danse".

À voir aussi sur konbini :