La chanteuse d'Evanescence se met à la chanson pour enfants

Evanescence est un groupe américain, qui, à côté de ses sons les plus connus un peu flippants, est plutôt branché hard rock. Mais ça, c'était avant. 

Amy Lee, la chanteuse et coleadeuse du groupe de rock américain Evanescence (fondé en 1996), a décider d'élargir ses horizons musicaux en sortant un album pour enfants, Dream Too Much.

Publicité

Comme le relate Rolling Stone, cet opus lui aurait été inspiré par Jack, son fils de deux ans, à qui il est destiné. L'idée viendrait d'une idée du père de la chanteuse, John Lee, également musicien : "Papa a toujours parlé de faire quelques morceaux pour enfants que Jack garderait toute sa vie", a-t-elle confié au magazine.

"Cela signifie beaucoup pour nous en tant que famille"

Ce petit cadeau semble d'ailleurs avoir mobilisé une bonne partie de la famille Lee. Le père d'Amy a joué du ukulélé, de la guitare Dobro et du banjo, ses sœurs se sont occupées des harmonies et son oncle a joué de la guitare, de la basse et de l'harmonica. Même Jack, à qui l'album est donc dédié, aurait apporté sa contribution. "Nous nous sommes dit 'même si nous sommes les seuls à l'écouter, ce n'est pas grave parce que cela signifie beaucoup pour nous en tant que famille et c'est ce qui importe'", a confié la chanteuse à Rolling Stone.

Dream Too Much, qui sortira le 30 septembre prochain sur Amazon Music, comprendra des reprises ("Hello, Goodbye" des Beatles ou encore "Stand by Me" de Ben E. King), ainsi que des morceaux composés par Amy Lee elle-même. Comme ce son, "The End of the Book", qu'elle a précisé avoir composé parce que son fils pleure une fois qu'elle a fini de lui lire une histoire. On est loin de "My Immortal", même s'il est vrai que, les intrus rock mises à part, la voix d'Amy Lee est douce et se prête plutôt bien à l'exercice.

Publicité

Par Camille Deutschmann, publié le 24/08/2016

Copié

Pour vous :