(© Konbini)

Une étude scientifique révèle quel est le meilleur personnage de Mario Kart 8

Entre le pilote, le véhicule et les roues, Mario Kart 8 propose aux joueurs des milliers de combinaisons. Mais la science a parlé : mieux vaut privilégier un personnage en particulier.

(© Nintendo)

Pour qui a connu les joies des consoles 16-bits et le premier Mario Kart, la vie était d’une simplicité déconcertante : des pixels gros comme des briques, des bugs exploitables à l’envi et huit personnages que l’on pouvait grosso modo classer selon trois profils distincts.

Publicité

Les "gros", Donkey Kong et Bowser, peinaient à accélérer mais, une fois lancés, détruisaient tout en vitesse de pointe. Les "petits", comme Toad, Koopa Troopa ou Yoshi, vous laissaient dans un nuage de poussière sur la ligne de départ, mais ne tenaient pas la distance. Enfin, Mario et Luigi étaient à peu près équilibrés, tandis que la princesse Peach entretenait un drôle de paradoxe, puisqu’elle était aussi lente à manœuvrer que surpuissante quand elle était drivée par l’IA du jeu. Pendant près de deux décennies, les choix "stratégiques" de Mario Kart se résumaient peu ou prou à ça.

Et puis, avec Mario Kart 8, Nintendo a décidé de corser un peu les choses. Désormais, les profils dominants de chaque personnage doivent être combinés à deux autres variables : le modèle de véhicule et le type de pneus, lesquels présentent des caractéristiques tout à fait distinctes. Vitesse de pointe, accélération, maniabilité, résistance… Cette équation à trois variables permet à chaque joueur de construire son profil, en fonction du circuit et − surtout − des choix des copains.

Jusqu’ici, aucun consensus n’avait réellement émergé quant au meilleur combo possible, mais ce temps est révolu : comme souvent, la science est passée par là, et elle livre une réponse sans appel.

Publicité

149 760 combinaisons possibles

Le 8 juin, le data scientist Henry Hinnefeld a publié, sur le site Medium, le résultat de sa recherche pour arriver au combo optimal sur Mario Kart 8, basé sur une méthode d’analyse statistique. Pour y parvenir, le chercheur s’est appuyé sur l’optimum de Pareto, du nom de l’économiste italien du XIXe siècle Vilfredo Pareto. En gros, ce concept permet de déterminer la meilleure combinaison possible de ressources, sans que l’une ne prenne le pas sur l’autre.

En sachant que dans Mario Kart, personnages et véhicules possèdent tous le même nombre de points de compétences différemment alloués, l’outil se révèle parfait pour évaluer quelle association permet d’obtenir le meilleur compromis entre accélération et vitesse de pointe, les deux critères fondamentaux retenus par Hinnefeld.

Après avoir patiemment analysé toutes les combinaisons possibles − il y en aurait 149 760 en tout −, celui-ci a identifié sept grands profils de personnages (soit plus du double que pour le jeu original) et 294 combinaisons uniques, dont 15 (soit à peine 5 %) sont optimales au sens où l’entend Pareto.

Publicité

Et puisque vous êtes ici pour connaître le résultat, le voici : Wario, qui apparaît dans huit des 15 combinaisons, est la meilleure option pour rouler vers la victoire.

Si l’on considère par ailleurs que Donkey Kong est présent dans trois des configurations optimales, on peut en déduire que Mario Kart 8 privilégie les personnages lourds à la vitesse de pointe élevée.

Notez bien ce qui va suivre. Les configurations ultimes sont les suivantes : Wario-Biddybuggy ("Paracoccinelly" en français)-roues Roller, et Wario-MotoGP-roues Roller. Avec ça, vous êtes assuré·e d’un équilibre optimal entre accélération et vitesse de pointe.

Publicité

Pour finir, Hinnefeld prend soin de nous mettre en garde sur les pires personnages et véhicules du jeu : Metal Mario et la princesse Peach version or rose sont absolument à proscrire, tout comme le kart Badwagon. Sauf si vous aimez les défis. Maintenant, vous saurez.

Par Thibault Prévost, publié le 18/06/2018

Copié

Pour vous :