Jeux vidéo : cette étude va changer votre perception des gamers

Une étude publiée par le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (Sell), fait le point sur les consommateurs de jeux vidéo, à l'occasion de l'ouverture du salon professionnel Idef.

Capture d’écran 2014-06-25 à 11.02.09

Capture d'écran de l'Essentiel du jeux vidéo.

Selon l'étude, 55% des 11-64 ans jouent aux jeux vidéo en France, alors qu'ils étaient seulement 20% en 1999. Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, les applications mobiles ont certes, permis d'accélérer la tendance, mais seulement 13% utilisent leurs smartphones pour jouer.

Publicité

Les jeux physiques séduisent toujours autant et même plus que les applis mobiles avec 27% des joueurs qui préfèrent avoir une  manette en mains. D'ailleurs, un foyer français sur deux est équipé d'une console. Pour autant, c'est sur Internet qu'ils sont le plus nombreux en représentant 33%.

Si plus de la moitié des Français jouent aux vidéo, deux chiffres sont particulièrement intéressants et confirment une tendance qui existe déjà depuis quelques années.

La moyenne d'âge des joueurs est de 38 ans !

Que ceux qui ont toujours en tête le cliché de l'ado prépubère boutonneux super geek qui joue aux jeux vidéo, se méprennent, la moyenne d'âge du joueur est aujourd'hui de 38 ans, contrairement à 21 ans en 1999.

Publicité

Capture d'écran de L'Essentiel du jeux vidéo.

Capture d'écran de L'Essentiel du jeux vidéo.

Si on regarde de plus près quelle tranche d'âge joue le plus aux jeux vidéo, ce sont les femmes âgées de 45 à 64 ans et les hommes de 15-24 ans qui sont le plus représentés avec 12%. En ce qui concerne les hommes de 45-64 ans, ils représentent 9% des joueurs masculins, soit trois points de pourcentage de moins que leurs homologues féminins.

Il faut croire que les premiers fans de consoles dans les années 1970 - 1980, n'ont toujours pas quitté les manettes et ce sont adaptés progressivement aux nouveautés technologiques. Avec des consoles comme la Wii par exemple, les développeurs ont essayé de donner une étiquette plus grand public à leurs modèles, plus faciles d'usage pour faire oublier aux non-gamers le nombre de touches parfois effrayant des manettes.

Publicité

Plusieurs jeux misent ainsi sur l'intergénérationnel en proposant des produits adaptés à la famille, comme l'indétrônable Mario Kart. Si certains expliquent alors cette augmentation de la moyenne d'âge par l'aspect plus familial du jeu, d'autres l'expliquent par l'avènement des jeux qui "améliorent les capacités cognitives". En effet, plusieurs recherches ont démontré que certains jeux pouvaient améliorer les réflexes ou les capacités mentales.

Les femmes toujours aussi nombreuses parmi les gamers

Au cas où vous ne le saviez toujours pas, les femmes jouent bien aux jeux vidéo, et représentent même la moitié des gamers. Si elles sont toujours plus présentes, c'est aussi parce que les développeurs de jeux ont compris qu'elles représentaient une part importante de leur clientèle et qu'il fallait leur proposer des jeux qui leur plaise.

Mais attention, si beaucoup de femmes apprécient des jeux qui leur sont exclusivement réservés, ce n'est pas toujours le cas  comme l'explique de manière ironique Alexandre Tiercelin, spécialiste de la consommation des jeux vidéo chez les femmes, dans un article publié dans le Nouvel Obs :

Publicité

Les femmes ne sont pas des hommes. La recette du succès pour un jeu viril  (armée/fusil/ tuer/ terroristes) n’est pas transférable en "copine/shopping/perdre du poids". Pas si bêtes que ça les mecs. Très vite et sans regrets, les femmes ont dit adieu à Cooking Mama, bye-bye à Léa passionaria du babysitting/des animaux/du mannequinat/stylisme. On veut du jeu, du vrai.

En quelque sorte, oui les jeux vidéo se sont adaptés aux femmes, mais pas uniquement en reprenant le cliché de la femme qui ne pense que mode, animaux ou autres activités qui ne sont censées plaire qu'aux femmes.

C'est également en multipliant le nombre de personnages féminins, qu'une part des femmes se sont senties davantage concernées. Car si les personnages féminins sont apparus très tôt dans les jeux vidéo, ils étaient souvent relégués à un second rôle. Mais de plus en plus, les héroïnes sont présentes, avec des rôles toujours plus importants, et cela séduit à la fois les hommes et les femmes.

Pour autant, l'univers du jeu vidéo n'est pas non plus parfait, comme en témoigne la récente polémique sur Assassin's Creed, où aucun avatar féminin n'est proposé. Sans oublier le fait que l'image de la femme dans les jeux vidéo reste pour de nombreux exemples très machiste.

-> À lire : Les chiffres hallucinants autour de la sortie de GTA V

Par Anaïs Chatellier, publié le 25/06/2014