Aux États-Unis, les ventes d'albums n'ont jamais été aussi basses

La semaine dernière aux États-Unis, les ventes d'albums ont atteint leur niveau le plus bas jamais enregistré. La faute au streaming et la conséquence d'un essoufflement global.

Wiz Khalifa s'est placé en haut des charts américains la semaine dernière, avec son album "Blacc Hollywood".

Wiz Khalifa s'est placé en haut des charts américains la semaine dernière, avec son album "Blacc Hollywood".

Publicité

C'est un bien triste record que nous apprend Billboard : les ventes d'albums aux États-Unis viennent de connaître la pire semaine de leur histoire. Avec 3,97 millions d'albums vendus entre le 18 et le 25 août, ce sont les résultats les plus maigres depuis la création de Nielsen SoundScan, le système d'information officiel de l'industrie musicale, en 1991. C'est également la première fois, précise Billboard, que les ventes passent sous la barre des 4 millions.

L'album le plus vendu, Blacc Hollywood de Wiz Khalifa, s'est écoulé à 90 000 copies – un départ mitigé par rapport à d'autres albums numéro 1. Trois autres albums débutaient dans le top 10, engrangeant chacun 31 000 ventes.

Une tendance à l'affaissement

C'est peu dire que l'industrie du disque est en berne. En comparaison, la même semaine l'année dernière, 4,88 millions d'albums avaient été vendus. Billboard précise cependant que cet affaissement s'inscrit dans une tendance globale. L'année 2013 avait vu ses chiffres lentement décliner, de 5,7 millions en moyenne le premier trimestre à 4,86 millions le troisième trimestre. Chez les yankees mais aussi au Royaume-Uni, le bilan était morose.

Publicité

À quoi attribuer cette sinistrose ? Pour un responsable de label, interrogé par Billboard, la musique en ligne est un coupable tout trouvé :

Les ventes vont dans le mauvais sens depuis le tout début de l'année. Je pense qu'on a du retard, quand on regarde [la croissance du streaming].

Le site de NME veut voir une faible éclaircie dans les excellents résultats de l'album Lazaretto de Jack White, qui est notamment devenu en août le vinyle le plus vendu des vingt dernières années. Maigre consolation pour les artistes, qui devraient peut-être songer à des méthodes alternatives pour faire de l'argent. Pourquoi pas un album silencieux sur Spotify ?

Publicité

Par François Oulac, publié le 29/08/2014