AccueilÉDITO

Et pendant ce temps-là... en 2009

Publié le

par Sylvain Di Cristo

© illustration : Jantana Hennard

Pendant notre enfance, nous n’avons pas tous été des gold diggers en terme de musique. Pire, nos goûts musicaux étaient bien souvent dictés par la télé ou les hits radio. Konbini vous offre une petite session de rattrapage sur ce que vous avez loupé pendant ces années-là. C’est parti pour la dixième édition de “Et pendant ce temps-là…” avec l’année 2009.

© illustration : Jantana Hennard

2009, année du buffle, du vin de Bordeaux et des 16 ans de ta petite soeur. Et tu t'en souviens de son anniversaire parce que tu avais dû supporter quatre heures durant la chanson de Jena Lee, digne représentante française du phénomène capillaire de l'année précédente, oui, Tokio Hotel.

Ce n'est pas fini. Sur ce CD qu'elle avait gravé pour l'occasion, aujourd'hui mystérieusement disparu, se trouvait aussi du Mozart l'Opera Rock, qui n'était ni du Mozart, ni de l'opéra, et encore moins du rock ; le très énervant et Dieu du président de Ladurée, Helmut Fritz ; ou encore cette fille qui prenait une direction artistique des plus étranges, Lady Gaga.

C'en était trop, il te fallait te purger de toutes ces atrocités auditives. Tu allas donc dans ta chambre, allumas les enceintes et fit péter au volume max cette nouvelle chanson d'Ogris Debris fraîchement découverte ; l'un des tout premiers travaux de la jolie et talentueuse Nina Kraviz ; cette track jamais terminée de Tyler, The Creator ; et ta nouvelle chanson rock de l'année, celle de Tame Impala.

Et pendant ce temps-là... En 2009


Et pendant ce temps-là...


Alors qu'on dansait sur...


Tandis qu'on chantait...


Alors que le tube de l'été était...


Pendant qu'on voulait du...


Mais nous préférions...

Les précédentes éditions de "Et pendant ce temps-là...".

À voir aussi sur konbini :