Par Winston Sylvans

On a essayé de déceler les références à l’Afrique dans le prochain film Marvel, dont le trailer vient de sortir.

Ce week-end, Marvel a diffusé le premier trailer de Black Panther, et comme tout le monde, on est impatients de le voir. Le film sortira en février prochain, ce qui tombe bien car c’est également le mois de l’histoire des Noirs (le Black History Month). Rappelons que Black Panther est un super-héros, créé par Stan Lee et Jack Kirby en 1966, originaire du Wakanda, un pays d’Afrique imaginaire dans l’univers Marvel.

Que vous comptiez regarder ce film pour des raisons politiques ou parce que vous aimez les comics, on parie que vous ne serez pas déçus. Jetez un coup d’œil au trailer ci-dessous :

Vu que le film ne parle pas d’un véritable pays africain, il n’était pas évident de créer une garde-robe qui ne tombe pas dans le cliché. Mais il faut rendre hommage à la costumière Ruth E. Carter, car son travail semble aussi juste que possible. Cette Afro-Américaine compte plus de 40 films à son actif. Elle a supervisé la création de costumes de différentes époques, dans des films tout à fait variés. Elle a également été nommée deux fois aux Oscars pour son travail sur Malcom X (1992) et Amistad (1997).

Pour Black Panther, elle s’est attaché les services d’Ikiré Jones, une marque nigériane, dont la production conjugue imprimés africains et mode occidentale. Ruth E. Carter s’est également inspirée de différentes cultures africaines afin de donner une touche plus authentique au film.

Voici quelques-unes des influences que l’on a pu repérer dans le trailer :

La marque Ikiré Jones

Derrière la marque Ikiré Jones se cache le styliste nigérian Wale Oyejide. À travers le choix de ses tissus et la coupe de ses vêtements, il raconte les histoires des populations immigrées en Occident. Pleines de références à l’histoire de l’art, ses créations introduisent des figures africaines au sein de traditions étrangères, comme celles d’Europe ou du Japon. En 2016, Ikiré Jones avait interpellé Marvel sur Twitter, exprimant sa volonté de travailler sur les costumes de Black Panther. Son rêve est devenu réalité. Dans le trailer, on voit Chadwick Boseman, qui incarne T’Challa, la Panthère noire, vêtu d’un ensemble Ikiré Jones tandis qu’il donne un discours devant une assemblée ressemblant à l’Onu.

(Photo: Marvel Entertainment)

© Marvel Entertainment

(Photo: Marvel Entertainment)

© Marvel Entertainment

Les Massaïs

Les Massaïs sont l’une des ethnies les plus connues d’Afrique de l’Est. Ils habitent principalement dans le sud du Kenya et le nord de la Tanzanie. Leurs coutumes et leurs costumes retiennent souvent l’attention. Si leur garde-robe varie en fonction de leur âge et de leur région, ils apprécient souvent les habits rouges, bleus ou noirs, ainsi que les rayures ou les damiers.

(Photo: Marvel Entertainment)

© Marvel Entertainment

Les plateaux labiaux

Les labrets ou disques labiaux existent dans plusieurs cultures, au Soudan et en Éthiopie. Des disques (de terre ou de bois) de plus en plus larges sont insérés dans un trou percé dans la lèvre inférieure ou supérieure, l’écartant au fur et à mesure.

(Photo: Marvel Entertainment)

© Marvel Entertainment

Traduit de l’anglais par Dario

À lire -> C’est officiel : Black Panther rejoint le casting du prochain Avengers