En écoute : "High and Low", premier morceau du nouvel opus d'Empire of the Sun

En début de semaine, on vous annonçait la sortie de Two Vines, prochain opus d'Empire of the Sun prévu le 28 octobre prochain. Le groupe vient de partager un premier morceau, "High and Low".

"High and Low" est donc le premier titre extrait du prochain album du duo australien d'electropop Empire of the Sun, et il reste très fidèle au style du groupe. En fait, il n'y a rien de bien nouveau à signaler : ça commence doucement, puis ça part dans des rythmiques à la limite de l'EDM, le côté perché d'Empire of the Sun en plus. Écoutez plutôt :

Publicité

Comme sur leurs deux albums précédents (Walking on a Dream, 2008, et Ice on the Dune, 2013), Luke Steele et Nick Littlemore alternent entre parties chantées très lisses et moments où l'instrumental hyper rythmé prend clairement le dessus. La recette n'a pas vraiment changé et ce morceau — au potentiel tubesque, mine de rien, assez élevé — met de bonne humeur et n'est pas sans rappeler quelques titres de Walking on a Dream. Nick Littlemore a raconté l'histoire de ce morceau dans une interview accordée à Stereogum :

"C'était au sujet de cette fille que je connaissais quand j'étais enfant, qui s'appelait Alice D et qui était du genre enfant sauvage. Elle faisait toutes sortes de choses folles. Il y a un film australien qui s'appelait The Year My Voice Broke [L'Année où ma voix s'est brisée, ndlr], […] il y a une fille comme ça dedans, qui vit une vie mystérieuse. Nous voulions écrire un morceau qui décrirait l'innocence et la bravoure de la jeunesse, ce que c'est d'être un adolescent et d'avoir ce genre d'expériences où vous jetez la prudence dans le vent et vous essayez des choses pour la première fois."

Two Vines sortira le 28 octobre prochain, sur le label Astralwerks. Il a été coproduit par Peter Mayes (The Killers, Sia, Mika) et comporte des contributions de Lindsey Buckingham (Fleetwood Mac), Henry Hey et Tim Lefebvre, deux musiciens qui ont accompagné David Bowie sur ses derniers albums.

Publicité

Par Camille Deutschmann, publié le 24/08/2016

Copié

Pour vous :