AccueilÉDITO

Elena, la première princesse Latina de Disney

Publié le

par Constance Bloch

Les studios Disney viennent de présenter leur première princesse qualifiée de "Latina". Un nouveau pas vers la diversité ?

Il faut l'admettre, lorsqu'il s'agit de ses princesses, Disney ne fait pas preuve de beaucoup de diversité : la quasi totalité d'entre elles ont la peau blanche, les cheveux longs, et les yeux clairs. Jasmine, Pocahontas et Mulan étant les seules exceptions à la règle. En 2010, le studio décide tout de même d'introduire Tiana, sa première héroïne afro-américaine dans La Princesse et la Grenouille. Mais ce sera la seule de la firme de Mickey.

Aujourd'hui, après des années d'attente, Disney dévoile le visage d'Elena, qualifiée de première "princesse Latina". La jeune fille de 16 ans vit dans "un royaume enchanté inspiré de plusieurs cultures latines et de leur folklore". Elle devrait apparaitre pour la première fois à l'écran l'année prochaine dans le show Sofia the First, avant d'être l'héroïne de sa propre série Elena of Avalor, diffusée sur Disney Channel, rapporte le Wall Street Journal.

Elena of Avalor

Princesse stéréotypée

À ses côtés, on retrouvera son grand-père Tito, sa grand-mère Cici, son conseillé Duke Esteban ainsi qu'un apprenti sorcier Mateo. Outre les noms des personnages aux sonorités Hispaniques, la série racontera des histoires "influencées par la culture et les traditions qui sont familières à la communauté Hispanique et aux familles Latinos, et reflètent les intérêts et inspirations racontés aux enfants à travers des contes de fées classiques", révèle Nancy Kanter, la directrice générale du pôle Junior de Disney dans un communiqué.

À l'image de sa peau - légèrement - hâlée, on ne peut pas dire que le studio a joué la subtilité pour caractériser son nouveau personnage "latino" : chevelure longue et brune, robe à frous-frous rouge sang qui rappelle celles de flamenco, anneaux dorés... tout est là pour que l'origine ethnique de la nouvelle princesse soit claire comme de l'eau de roche. Ou pas vraiment : on dirait une gitane espagnole.

Force est de constater que le look de la princesse n'est malheureusement que la projection ultra stéréotypée de l'univers Latino : elle reflète la vision de "l'autre" d'un pays qui a tendance à réduire les ethnies des clichés, souvent faux. Chaque pays d'Amérique Latine a une identité propre, difficilement réductibles à un personnage.

Même si Elena est qualifiée de "première princesse Latina", ce n'est pourtant pas totalement vrai. Il y a deux ans, les studios Disney avaient présenté Sofia comme tel, avant de faire marche arrière en raison d'une vive polémique qui s'était déclenchée. En effet, aux yeux de la communauté latino-américaine, Sofia n'était pas assez à leur image. Yeux bleus, cheveux châtain et peau très claire : elle faisait plutôt penser à une fille d'un tsar russe.

À voir aussi sur konbini :