AccueilÉDITO

75 minutes pour écrire un roman, le défi d'un auteur

Publié le

par Théo Chapuis

Un auteur britannique va animer samedi 8 août une séance d'écriture collective dont le but est d'écrire un roman en une heure et quart. 

Angoisse de la page blanche interdite (Crédits image : <a href="https://www.flickr.com/photos/shordzi/3029763930/in/photolist-5BJkg9-5eYk97-at2T9V-6TpAdd-68rcQL-5Gsigr-38zrW-cCpLco-9WbE1c-6TpzfC-ciirrA-hrfk9G-9pRzps-6Tpzr7-8QKuMr-5GsmFz-68j7ad-rcZ-qmUT64-hPXoef-gHgSha-4Revkf-4Ykp6v-5GsiYt-2KEwfN-4xBQtC-5GskBK-6wc6SY-9vZFQW-8ooMXs-cKNF5y-5ahbSX-4jm9XX-3awxed-5eYeK9-99jZ8m-3ftCGg-4yGASQ-nkvMH-dtMDJV-cCoZkb-fBm85W-iotFfq-4jm9XZ-4zduiF-8K2ZZm-qqnjYF-dzosC-bF1wg7-pbunE" target="_blank">dr. shordzi/Flickr</a>)

Avez-vous déjà écrit un livre ? Ne vous fatiguez pas, c'est une question rhétorique. Que votre réponse soit oui (menteur) ou non (loseur) vous ne connaissez sans doute pas le "Mois national d'écriture du roman", ou bien "National Novel Writing Month", ou encore NaNoWriMo. Le but, comme son nom l'indique, est d'écrire un roman d'environ 50 000 mots (en gros 175 pages) en un petit mois. Figurez-vous que pour la session 2013, plus de 310 000 écrivains en herbe du monde entier ont participé à la joute. Bigre.

Mais c'est à une toute autre paire de manches à laquelle l'écrivain Chris Farnell vous convie : avoir un mois, voire une semaine ou même une journée paraîtra un luxe bien vulgaire à ceux qui tenteront d'écrire un roman en... 75 minutes. Eh oui, l'audacieux romancier lancera "NaNoSessionMo", défi littéraire qui aura lieu lors de la convention londonienne Nine Worlds Geekfest, samedi 8 août, à Londres.

Tricher, c'est facile me direz-vous. Suffit d'arriver avec une histoire déjà prête, faire mine de réfléchir un peu puis coucher votre prose à l'écrit ? Non, car l'épreuve n'est pas individuelle. La cinquantaine de participants que comptera le jeu passeront environ 45 minutes à collaborer à l'élaboration d'un plan, de personnages, d'une structure au bouquin. Puis lors de la demi-heure restante, chacun s'acquittera de l'écriture d'un chapitre.

Ne vous attendez à rien

De cette expérience collective naîtra un ebook que Chris Farnell imagine mal devenir la sensation de la rentrée littéraire du pays de Roald Dahl. Tout ce qu'il espère, c'est quelque chose de "cohérent, de lisible et d'anglais". Il précise que le but n'est pas d'écrire un classique, mais "de voir si c'est possible ou pas, davantage que s'attendre à de la bonne littérature" :

Le succès absolu serait d'arriver à obtenir une histoire comportant un début, un milieu et une fin ; qu'on puisse lire le tout sans que ça soit trop dissonant. Pour être honnête, le but n'est pas vraiment d'y parvenir ou pas, ou de quelle qualité sera le roman, mais plutôt de savoir ce qu'on apprendra en le faisant.

À voir aussi sur konbini :