Le documentaire qui revient sur l'histoire du "shake" est en streaming

Le shake, que nous autres Français prononçons d'ailleurs souvent check, est aujourd'hui devenu un rituel urbain plus que banal. Pourtant, les origines de ce geste ont une signification lourde de sens. Un documentaire revient aujourd'hui sur son histoire.

Shake

Michelle et Barack Obama en plein shake lors de l'investiture du président américain, en 2008

De nos jours, le shake est un rituel banal de notre quotidien. On se shake pour se dire bonjour, pour se féliciter ou encore pour s'identifier entre groupes, entre communautés, entre gangs. On le personnalise, on se l'approprie, et on l'opère de façon plus qu'habituel, tel un "ça va ?" lancé à un proche que l'on rencontre.

Publicité

Pourtant, ce geste de poing-contre-poing puise ses origines dans un contexte beaucoup plus lourd de sens, puisqu'il a été inventé par les esclaves noirs au XVIIème siècle. C’est d'ailleurs ce même poing que levaient au ciel les coureurs américains Tommie Smith et John Carlos, sympathisants des Black Panthers, aux Jeux Olympiques de 1968, pour appeler à la fin de la ségrégation raciale aux États-Unis.

Alors, comment et pour quelle raison ce geste si fort est-il parvenu à devenir un symbole des rues des ghettos noirs, du rap et du sport américains, de notre quotidien, et finalement s’inviter à la cérémonie d’investiture de Barack Obama à la Maison Blanche en 2008 ?

Une histoire moderne de la salutation

C'est justement à la quête de ces réponses que Julian Nodolwsky et Joachim Barbier se sont lancés. Réalisateurs français, ils dévoilent aujourd'hui Shake This Out, une histoire moderne de la salutation. Diffusé le lundi 13 avril sur France 4, il est actuellement en streaming pour une semaine sur YouTube.

Publicité

Véritable road movie, ce documentaire de cinquante-deux minutes part à la rencontre de différentes figures de la ville de Washington (lieu de concentration du pouvoir américain), dont le rappeur Common, et nous éclaire sur la façon dont ce geste, qui fut avant tout un geste d'émancipation, est devenu un véritable rituel urbain et universel.

Par Naomi Clément, publié le 15/04/2015

Copié

Pour vous :