Dj Shadow se fait virer de ses platines en plein set

Vendredi dernier, DJ Shadow a été humilié à Miami : il a été viré de ses platines en plein set. Sur les réseaux sociaux, il n'a pas hésité à réagir.  

Vendredi 14 décembre : DJ Shadow produit un mix à Miami, au Mansion. Rien d'extraordinaire jusque-là. Mais après à 20 minutes de set, l'organisateur lui demande de lâcher ses platines et de quitter les lieux. Au même moment, il joue Spit Thunder de Krampfhaft. Son crime ? Ne pas avoir passé assez de chansons commerciales.

Publicité

DJ Shadow prend alors le public à parti, micro à la main :

J'ai beaucoup attendu avant de venir jouer ici, mais ils disent que ce son est trop futuriste pour vous.

Publicité

Dans la minute qui suit, c'est un illustre inconnu qui le remplace : un certain DJ No Máz. Il succède au compositeur de pépites comme Organ Donor, Six Days ou encore Midnight in a Perfect World. Aberration.

"Jamais je ne vous servirai de la merde"

La réaction du DJ sur les réseaux sociaux ne se fait pas attendre : sur Facebook, il met en avant son "intégrité". Il précise qu'il "s'en fout de se faire virer de n'importe quel club de riche" et que jamais "[il] ne sacrifiera son intégrité de Dj".

Capture d'écran Facebook

Publicité

Sur Twitter, il annonce la publication du set censuré sur SoundCloud :

Capture d'écran Twitter

Mais c'est surtout lors d'un concert donné au Brooklyn Bowl à New York que le compositeur s'est expliqué plus longuement :

Publicité

Je sais que ce serait probablement plus facile pour tout le monde si je jouais les mêmes vieux hits qu'on a déjà entendus 500 000 fois. Mais ça me tuerait en tant que Dj [...]. Jamais je ne prendrai le respect que vous avez pour moi et l'argent que vous avez payé pour vous servir de la merde.

Les excuses de la boite de Miami

Suite à l'incident du 14 décembre et au tapage que cela a fait sur la Toile, le Club Mansion de Miami a décidé de (tardivement) réagir. Une lettre d'excuse a ainsi été communiquée à DJ Shadow, traduite de l'anglais par Stop The Noise :

Nous présentons nos excuses les plus sincères à DJ Shadow et à ses fans pour avoir coupé sont set le 14 décembre dernier. Cette erreur n’aurait pas dû avoir lieu et elle ne se reproduira pas une nouvelle fois. Nous avons beaucoup appris de cette erreur et nous avons changé notre organisation pour assurer que l’image du club et nos invités de soit plus jamais compromise.

En espérant que le Club Mansion pensera à cette lettre d'excuse avant de virer un autre DJ. Car la mésaventure de DJ Shadow n'est pas isolée. En février dernier, Dennis Ferrer a lui aussi été écarté de ses platines pour ne pas avoir passé assez de musiques commerciales.

Bonus : Dj Shadow - Six Days

Article mis à jour le 27 décembre à 15h30

 

Par Louis Lepron, publié le 20/12/2012

Copié

Pour vous :