Par crainte d'être extradé vers la Tunisie, le DJ Dax J annule une date en France

Lors de l'Orbit Festival à Hammamet, le 31 mars dernier, le DJ britannique Dax J a samplé l'adhan, autrement dit l'appel à la prière. Un remix qui a provoqué sa condamnation et l'empêche de sortir du territoire allemand où il réside.

10922355_10152997472783057_8501509931513190889_o

©Dax J/Facebook

Dax J jouait dans la boîte de nuit El Guitoune de la ville tunisienne d'Hammamet dans le cadre de l'Orbit Festival lorsqu'il a intégré à son set un remix de l'adhan, l'appel à la prière. Si la boîte de nuit, pourtant loin d'être responsable de ce geste, a écopé d'une fermeture provisoire dès la fin du festival d'après le quotidien britannique The Guardian, ce n'est pas la seule réaction qu'ont provoquée ces quelques minutes de diffusion.

Publicité

Dès le lendemain, retourné dans son Berlin d'adoption ,Dax J a eu le droit à un terrible lynchage public sur les réseaux sociaux. Les menaces de mort se sont enchaînées à une vitesse folle comme l'explique NME, à tel point que le DJ a préféré fermer tous ses comptes. Mais il ne s'est pas simplement attiré les foudres des citoyens musulmans du monde, il a aussi été condamné par le tribunal de grande instance de Grombalia.

"Atteinte aux bonnes mœurs et à la morale"

Des excuses sur les réseaux sociaux n'auront pas suffi. Dax J a été condamné par contumace à un an de prison pour "atteinte aux bonnes mœurs et à la morale" et "outrage public à la pudeur" d'après le quotidien Le Parisien. "On n'acceptera jamais d'atteintes envers le sacré et les sentiments religieux" expliquait alors le gouverneur de Nabeul, Mnaouar Ouertani.

Il est peu probable cependant, selon le Guardian, que Dax J aille en prison : d'abord parce qu'il ne fait pas l'objet d'un mandat d'arrêt international et surtout parce que les motifs qui ont entraîné sa condamnation ne sont pas recevables sur le sol européen. Les avocats du DJ lui ont conseillé de rester sur le sol allemand jusqu'à nouvel ordre, de peur d'une extradition. C'est pour cette raison que Dax J n'a pas assuré son set lors de la Clergy Label Night (une soirée organisée par le label Clergy de Cleric) prévue ce vendredi soir dernier au Ninkasi, à Lyon. Contacté par le magazine TraxFlorent Aguerra, organisateur de la soirée a détaillé :

Publicité

"Hier, on pensait qu'[il viendrait]. Son management nous avait demandé un dispositif de sécurité spécial, avec un garde du corps, ce qui avait été accepté. Et ce matin, son agent nous a laissé un message en disant que les avocats de Dax J lui conseillaient de rester sur le sol allemand jusqu'à nouvel ordre. Même si, selon nous, il n'y avait pas de risques à prendre l'avion, Dax J a décidé de rester en Allemagne."

Par Chayma Mehenna, publié le 10/04/2017

Pour vous :