Les dix morceaux les plus entêtants de l'histoire de la musique

Selon une étude, voici les dix morceaux les plus entêtants de l'histoire de la musique. 

Il y a parfois des chercheurs qui ont de drôles d'idées. Au Museum of Science and Industry de Manchester, une équipe s'est intéressée aux airs qui avaient la capacité de rester le plus longtemps dans notre cerveau. Via un classement de dix titres, ils sont partis à la recherches des chansons les plus "catchy" de l'histoire de la musique.

La mise en place de l'expérience a été très simple : à l'aide d'un site internet, un sondage à destination des internautes a été mis en ligne. Chaque personne devait écouter une chanson et écrire le titre dès lors qu'il la reconnaissait.

Publicité

Le résultat est un top dix de chansons très populaires. La première place est prise par "Wannabe" des Spice Girls. En moyenne, il a fallu 2,29 secondes aux internautes pour se souvenir de son nom.

Dans la suite du classement, on trouve Lou Bega et son "Mambo n°5" avec 2,48 secondes, "Eye of The Tiger" de Survivor, "Just Dance" de Lady Gaga, "SOS" de ABBA, "Pretty Woman" de Roy Orbison, "Beat It" de Michael Jackson, "I Will Always Love You" de Whitney Houston ou encore "Do not You Want Me" de The Human League et "I Do not Want to Miss a Thing" d'Aerosmith.

Publicité

Toutes ces chansons ont évidemment en commun de nombreux passages radio et des premières places dans les charts à l'époque de leur sortie.

Publicité

Le succès n'explique pas tout

Fin septembre, on évoquait sur Konbini le sort des chansons qui étaient toujours présentes dans nos têtes. D'après une étude réalisée par la Goldsmiths University de Londres qui avait été dévoilée en avril 2012, une liste de 5000 chansons avait révélé la sensibilité de l’être humain à des titres dont la structure était à la fois simple et répétitive.

Mais ce n'était pas tout. Si les chansons comportaient une structure facilement repérable, c'est aussi via des éléments particuliers (un arrangement, un accord spécial, une introduction originale, un son ou une rythmique) que la chanson pouvait se différencier du flot de titres que l'on peut écouter tous les jours.

Le chercheur Oliver Sacks, neurologue et auteur de l’ouvrage Musicophilia, déclarait ainsi à propos de notre cerveau :

Publicité

Plutôt que retenir nos rendez-vous de la journée, nos pensées aléatoires ou notre liste de choses à faire, l’oreille interne reste focalisée sur quelques notes de musique ou une phrase de chanson. Une partie de nous, qui devrait seulement faire ce que nous lui demandons de faire, ne nous obéit plus.

Vous en avez marre d’entendre "I Gotta Feeling" des Black Eyed Peas et de vous rappeler de "Mambo N°5" rien qu'en lisant le nom du titre ? Il vous faudra être malin : "Plus on leur dit de se taire, plus on pense à elles et plus elles demeurent dans notre esprit" affirme le chercheur Tom Stafford.

Par Louis Lepron, publié le 03/11/2014

Copié

Pour vous :