Des croquis prévus pour Jurassic Park 4 refont surface : on l'a échappé belle

Des croquis élaborés pour la suite de Jurassic Park 3, qui n'a jamais vu le jour, ont refait surface. On se réjouit qu'ils ne soient jamais arrivés jusqu'à nous avant.

Vous avez été déçus par Jurassic World ? Saoûlés par les raptors intelligents et l’horrible Indominus Rex génétiquement modifié ? Si c’est le cas, rassurez-vous, ça aurait pu être bien pire.

(via giphy)

Publicité

Lorsque le projet Jurassic World a été annoncé, les fans de la franchise Jurassic Park de Steven Spielberg se sont réjouis à l’idée de vivre une nouvelle aventure dinosauresque. Ce Jurassic World, 14 ans après Jurassic Park 3, était censé remettre la franchise sur de bons rails. Au final, le film n’était pas si mal et il a tout déchiré au box-office, mais, comme la plupart des sequels hollywoodiens d’aujourd’hui, c’était juste Jurassic Park avec plus d’argent.

Un projet constamment repoussé

Avant que Jurassic World n'existe, Universal avait prévu de sortir Jurassic Park 4, une suite directe au troisième volet de la série. Le projet a été constamment réécrit et repoussé avant d’être finalement abandonné.

Aujourd’hui, Carlos Huante, le concepteur de créatures derrière Prometheus et Men In Black, vient de mettre en ligne, sur Instagram, des dessins qu’on lui avait commandés en 2005 pour le projet Jurassic Park 4. Et vous savez quoi ? Ils avaient prévu des hybrides humains dinosaures. Rien que ça.

Publicité

Here's an image from an approximately 14 year old, failed version of Jp4....

A photo posted by Carlos Huante (@galleryanatom) on

Here's one more raptorman

A photo posted by Carlos Huante (@galleryanatom) on

"Raptorman"

Exactement comme dans Jurassic World, on trouvait dans le scénario de Jurassic Park 4 des dinosaures militarisés. Mais dans ce dernier film, l’idée était poussée plus loin : les scénaristes avaient conçu un hybride terrifiant, "raptorman". La rumeur dit que si Jurassic Park 4 n’a jamais vu le jour, c’est que Steven Spielberg, lorsqu’il a vu les croquis, a renvoyé tout le monde à son chevalet. Pour ça, on peut remercier le grand Steven.

Publicité

Traduit de l'anglais par Dario

Par Aurélien Huet, publié le 09/06/2016

Pour vous :