AccueilÉDITO

Une députée PS pousse un coup de gueule contre Cyril Hanouna

Publié le

par Bérénice Rebufa

Les actes et propos humiliants de Cyril Hanouna sont une nouvelle fois dénoncés. Cette fois, c'est Marie-Anne Chapdelaine, députée socialiste d'Ille-et-Vilaine, qui a envoyé un courrier à la ministre de la Culture afin de l'alerter sur la diffusion à une heure de grande écoute de pratiques assimilables à du harcèlement. 

Cyril Hanouna enchaîne les scandales sur le plateau de Touche pas à mon poste (TPMP). C'en est trop pour Marie-Anne Chapdelaine, députée socialiste d'Ille-et-Vilaine. Le 13 novembre, elle a envoyé un courrier à la ministre de la Culture, Audrey Azoulay, pour dénoncer le harcèlement que fait subir le présentateur à ses chroniqueurs. "Aujourd’hui je souhaite vous interpeller sur les pratiques répétées et déplorables de l’animateur Cyril Hanouna dans son émission quotidienne", annonce la députée.

Peu convaincue par l'humour d'un des personnages publics les controversés de France, Marie-Anne Chapdelaine prend pour premier argument la lutte du gouvernement contre le harcèlement en général. Que de tels propos soient diffusés à une heure de grande écoute suscite l'incompréhension de Mme Chapdelaine. "À l'heure de diffusion de cette émission, il peut y avoir des esprits plus jeunes qui ne vont pas comprendre", explique-t-elle à RMC. Pour la députée, les agissements de Cyril Hanouna à télévision – soit l'humiliation de la plupart de ses chroniqueurs – "[nuisent] à ce que l'on essaye d'enseigner aux enfants". Voici une partie du texte qu'elle a adressé à la ministre de la Culture :

"À titre personnel, il me fait peu rire mais je n’aurai pas la suffisance de me positionner en arbitre de la bonne ou mauvaise blague. Mais j’ai par contre en tant que députée et comme citoyenne une très forte interrogation : celle qui consiste, à une heure de très grande écoute, de tolérer des agissements répétés et vexatoires – que l’assentiment de la victime ne transforme pas en un chèque en blanc à celui qui porte les coups – alors que de l’autre la puissance publique, les professionnels, les associations et les parents se mobilisent. Si une main médiatique détruit en quelques minutes ce que la main de la puissance publique construit avec beaucoup de justesse en plusieurs mois, alors il importe que la représentation nationale s’en saisisse."

Toujours plus de buzz

Ce n'est pas la première fois que Cyril Hanouna et son TPMP sont pointés du doigt. Il y a un mois, la ministre des Familles et des Droits des femmes, Laurence Rossignol, avait saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) après que Jean-Michel Maire, l'un des chroniqueurs de l'émission, avait embrassé une jeune comédienne sur le sein, en direct, sans son accord. Le CSA avait déclaré avoir reçu environ 250 signalements ce soir-là.

Ces polémiques n'ont cependant pas l'air de nuire à l'émission, qui cherche toujours plus le buzz. Touche pas à mon poste attire environ un million de téléspectateurs sur C8. De son côté Marie-Anne Chapdelaine attend toujours la réponse de la ministre de la Culture.

À voir aussi sur konbini :