AccueilÉDITO

Deftones dévoile "Smile", titre inédit en hommage à son bassiste décédé

Publié le

par Théo Chapuis

Certains décès étreignent plus le coeur que d'autres. Lorsque Chi Cheng est mort, dans la nuit du 12 au 13 avril 2013 dans une chambre d'hôpital de Sacramento, il était prétendument sur la voie de la guérison. Diplômé de littérature à l'Université de Californie, auteur de The Bamboo Parachute, un recueil de poèmes spoken word, il était aussi adhérent d'une association d'aide aux sans-abris par le biais de l'apprentissage musical.

Mais s'il est connu du grand public, c'est surtout pour son rôle de bassiste historique au sein de Deftones, probablement le groupe de la scène dite nu-metal qui a le mieux vieilli aujourd'hui. Surprise ce weekend quand à l'occasion de l'anniversaire du décès du bassiste, le chanteur du groupe Chino Moreno a dévoilé "Smile", une chanson extraite des sessions du disque Eros...

Plus qu'un hommage, c'est une grande nouvelle pour les fans de Deftones : "Smile" est le tout premier extrait disponible à l'écoute de cet effort écrit il y a plusieurs années. Véritable album fantôme, il a été composé dès l'année 2007 mais n'est jamais sorti à cause de l'accident dont a été victime Chi Cheng.

Deftones canal historique

Pendant plusieurs années, le groupe a été clair : Eros ne verra le jour que lorsque Chi Cheng reprendra son poste. Dès la chute dans le coma de Chi Cheng le 4 novembre 2008, c'est le bassiste de Quicksand, Sergio Vega, qui remplace au pied levé le musicien lorsqu'il faut tourner et enregistrer deux nouveaux albums.

Car le groupe ne s'est pas arrêté en si bon chemin : Diamond Eyes en 2010 et Koi No Yokan en 2012 sont deux preuves supplémentaires : Deftones a encore des choses à dire (même si plus personne ne porte plus de baggies).

Après avoir annoncé à l'été 2013 qu'Eros sortirait bien un jour, le quintet américain a franchi un pas ce dimanche : il ne peut plus revenir en arrière. Il devra désormais livrer à ses fans le fruit du dernier travail commun des membres de Deftones "canal historique".

À voir aussi sur konbini :