(© Ubisoft / Nintendo / Insomniac)

E3 : de Rage 2 à Super Smash Bros, voici les 10 meilleurs jeux qu’on a testés

Rage 2, Super Smash Bros Ultimate, Spider-Man, The Division 2, Battlefield V, Kingdom Hearts 3, Assassin’s Creed Odyssey… On a pu mettre la main sur plus de 25 jeux, voici ceux que l’on a préférés.

Assis autour d’une table derrière le stand Bethesda, au fin fond du West Hall du Convention Center de Los Angeles, tandis que je discutais avec un confrère ce mercredi 13 juin aux alentours de 13 heures, un homme, la quarantaine bien tassée, nous demande comment nous trouvons l’E3 pour l’instant. Très bien, honnêtement. Passe-t-on un bon moment ? Certainement, oui.

Publicité

On se retrouve à Los Angeles à tester des jeux qui sortiront d’ici à six mois ou deux ans, comment se plaindre ? "Ah ouais ? Eh bien, vous auriez dû venir il y a quelques années, quand c’était vraiment bien, parce que là, c’est nul à chier", clame-t-il en marmonnant dans sa barbe son bouc.

Aussi surprenante soit-elle, cette rancœur peut s’expliquer par la présence pour la deuxième année consécutive de consommateurs dans ce salon, qui était réservé jusque-là aux professionnels. Ces derniers sont déçus de ne plus avoir le monopole sur l’évènement et ont du mal à accepter que des joueurs externes soient de la partie.

Plus de monde, plus de queue sur les stands, forcément, ça agace – on en oublierait presque que ces mêmes consommateurs sont ceux qui, à la fin, vont acheter le jeu. En tout cas, il y a bien des raisons qui pourraient faire dire que "c’était mieux avant". En revanche, il y a une chose qui est indéniable : le catalogue de jeux proposés sur place était costaud cette année.

Publicité

Une fois les conférences terminées, en deux jours, nous n’avons pas eu le temps de tout essayer. On est forcément déçu de ne pas avoir pu mettre la main sur We Happy Few, que l’on attend depuis deux ans, ainsi que sur Just Cause 4, Dying Light 2, Overkill’s The Walking Dead ou encore Metro Exodus.

On regrettera aussi que certains titres parmi ceux qu’on attendait le plus ne soient pas disponibles en test, comme Fallout 76, Beyond Good & Evil 2 ou encore The Last of Us Part. 2. Cela n’enlève pas le fait que l’on a pu tester plus de 25 jeux en moins de 48 heures, de Rage 2 à Forza Horizon 4 en passant par Shadow of the Tomb Raider, Super Smash Bros. Ultimate, Kingdom Hearts 3, Jumpforce, FIFA 19, Pokémon : Let’s Go, Pikachu !, Call of Duty : Black Ops 4 ou encore Assassin’s Creed Odyssey. Parfois 15 minutes, parfois 45 minutes.

Et tout cela sent bon, annonçant des heures passées devant nos consoles. Petit retour à chaud sur les meilleurs titres que nous avons pu tester à l’E3 2018.

Publicité

Rage 2, la folie Mad Max de retour

On avait un peu oublié les sensations d’un Rage, et pour cause : le premier volet est sorti en 2010. Huit ans plus tard, Bethesda nous replonge dans cet univers postapocalyptique punk, cracra et fou. Il n’y a pas à chipoter, ça fait du bien. La démo proposée est une séquence assez bourrine, qui ne fait pas honneur à l’aspect Open World du titre mais qui met bien en avant les mécaniques de combat.

Fluide, assez intuitif et hyper agréable à jouer, malgré un côté épileptique qui ne va pas pour nous déplaire, Rage 2 offre tout ce qu’il promet, et plus encore. Si l’histoire et le monde ouvert sont de cet acabit, on tient alors une pépite indispensable.

Publicité

Rage 2 sortira au printemps 2019 sur PS4, Xbox One et PC.

Battlefield V, la guerre

Après un volet glaçant de réalisme, qui se déroulait pendant la Grande Guerre, on se doutait que le prochain Battlefield serait très bon. Le temps de seulement 15 minutes, nous avons essayé d’essuyer en multi (quatre contre quatre) les attaques d’un groupe armé dans une espèce d’entrepôt enneigé norvégien, entre assauts aux tanks et débusquage de snipers furtifs planqués en haut des collines. Et le résultat est impressionnant.

Sans être révolutionnaire car reprenant en grande partie le gameplay du volet précédent, le jeu propose une expérience plus qu’efficace, il est dynamique comme tous les jeux du genre devraient l’être et est immersif à souhait. On reste époustouflé par les graphismes. Il en faudra plus pour savoir ce qu’il a dans le ventre, mais il semblerait qu’on tienne déjà le vainqueur de l’habituel combat CoD vs. Battlefield.

Battlefield V sortira le 19 octobre prochain sur PS4, Xbox One et PC.

Shadow of the Tomb Raider, un dernier pour la route

Le dernier volet de la trilogie lancée en 2013 avec l’excellent Tomb Raider nous faisait de l’œil depuis la toute première annonce. Passer après deux très bons jeux est toujours délicat, surtout quand il s’agit de clore un cycle. Pour cet opus, direction l’Amérique latine et les pyramides mayas.

Du peu de ce qu’on a vu, le titre n’est pas vraiment novateur mais reste dans la lignée de ce qui a fait le succès des jeux précédents. Et c’est tant mieux. L’exploration de notre archéologue est bien plus fluide, plus agréable et le jeu est toujours plus beau à regarder. On alterne entre escalade, recherche d’indices et balade aquatique (une première pour cette trilogie) avec plaisir. Novices et fans de la première heure s’y retrouveront volontiers.

Shadow of the Tomb Raider sortira le 14 septembre prochain, sur PS4, Xbox One et PC.

The Division 2, direction la Maison-Blanche

Après avoir arpenté les rues enneigées de New York, c’est dans un Washington à l’abandon que vous allez errer de longues heures dans The Division 2. Se déroulant six mois après le premier volet, le jeu se différencie un peu sur la forme, où l’ambiance urbaine grisâtre est devenue ici une aire où la nature reprend petit à petit ses droits.

Sur le fond néanmoins, on est sur un FPS classique et bien efficace. La démo présentée mettait en scène un multi à quatre. On retrouve rapidement les sensations ressenties sur le premier opus et cela sent bon pour la suite. En espérant que le mode campagne soit un peu mieux travaillé que dans le premier volet.

The Division 2 sortira le 15 mars 2019 sur PS4, Xbox One et PC.

Kingdom Hearts 3, enfin là

Douze ans après Kingdom Hearts 2 et une flopée de jeux autour de l’arc principal plus tard, la franchise de Square Enix sera enfin de retour avec un troisième et dernier volet. Autant dire que les fans ne tiennent plus en place à l’idée de retrouver Sora, Dingo et Donald – et nous aussi.

Les deux parties proposées dans la démo jouable étaient inégales. La première, concernant Hercules et un Titan, est un peu trop linéaire, verticale et ennuyeuse. C’est sur l’autre passage, dans le monde Toy Story, que l’on saisit le mieux les qualités intrinsèques du jeu, autant sur la narration et sur les graphismes que sur un gameplay un peu plus varié. Les aficionados apprécieront, c’est certain.

Kingdom Hearts 3 sortira le 29 janvier 2019 sur PS4 et Xbox One.

Spider-Man, le grand retour de l’homme araignée

L’auteur de ces lignes a toujours eu une affection particulière pour les jeux Spider-Man, du premier sorti en 2000 sur PlayStation aux plus récents basés sur les films avec Andrew Garfield en passant par le génial Ultimate Spider-Man. Les derniers en date étaient malgré tout décevants, et l’annonce par Sony l’an passé d’un nouveau jeu d’Insomniac Games (à l’origine de Ratchet & Clank et Spyro) nous a laissés rêveurs.

Cela faisait partie des jeux que l’on avait le plus hâte d’essayer et, sans surprise, on a adoré. Les scènes de combat sont bien foutues et nous rappellent un peu Batman Arkham. Plus encore, la sensation de liberté quand on se balade dans la ville est exceptionnelle, grâce notamment au travail effectué sur la profondeur de champs et le réalisme au moment des balancements de building en building. Pour sûr un des jeux de l’année !

Spider-Man sortira le 7 septembre prochain sur PS4, Xbox One et PC.

Super Smash Bros. Ultimate, le cadeau parfait pour les fans

Le nouveau Smash Bros. était tout en haut de la liste des jeux les plus attendus de l’E3. Juste après une longue présentation par Masahiro Sakurai dans le cadre du Nintendo Direct, nous avons pu faire plusieurs combats. Plus qu’un simple portage du volet sur Wii U, le jeu dépasse nos attentes, qui étaient pourtant hautes. Un fait assez rare pour être souligné !

Rien que visuellement, on se prend une claque. Le mélange des univers et la représentation des personnages sont superbes. En ce qui concerne les combats, on retrouve à peu près les mêmes sensations qu’avant et les combos s’enchaînent à tour de bras sans que l’on saisisse toujours ce qu’il se passe devant nos yeux. Et encore, nous n’avons pas joué avec une manette de GameCube ! Petit plus pour Ridley, personnage extrêmement facile à manier et qui a l’air vraiment puissant (un peu trop peut-être ?).

Super Smash Bros. Ultimate sortira le 7 décembre prochain sur Switch.

Assassin’s Creed Odyssey, une épopée comme on aime

Après avoir enfin su renouveler la franchise grâce à Origins, épisode se déroulant en Égypte antique au moment de la naissance de la Confrérie des Assassins, Ubisoft a dévoilé à l’E3 un nouvel Assassin’s Creed, Odyssey. Nos pérégrinations à Mykonos dans la peau de Kassandra nous ont appris plusieurs choses : Odyssey est un Origins amélioré, qui se passe de l’autre côté de la Méditerranée.

Les graphismes sont plus beaux, les décors plus somptueux, la mécanique des combats semble un peu mieux travaillée et c’est le retour des batailles navales façon Black Flag. La vraie nouveauté réside dans l’importance accordée aux choix dans les dialogues, qui devraient vous permettre de vivre une expérience un peu différente de celle de votre voisin. Pas de grande surprise, mais qu’importe : vu la qualité d’Origins, on ne peut qu’être excité à l’idée d’errer des heures entières en Grèce à dos de cheval dans Odyssey.

Assassin’s Creed Odyssey sortira le 5 octobre prochain sur PS4, Xbox One et PC.

Hitman 2, une liberté de choix vertigineuse

Après un volet découpé en de multiples épisodes un peu décevants, et malgré notre amour pour cette franchise, nous n’avions pas d’attente particulière concernant ce Hitman 2. C’est donc une bonne surprise que nous avons trouvé là, une très bonne même.

On retrouve l’agent 47, qui doit tuer un pilote de Formule 1 en pleine course. S’il existe une douzaine de manières différentes de procéder, le jeu ne vous indique rien à part les potentiels agents de sécurité ou autres personnes qui peuvent vous repérer. Vous devez vous débrouiller pour arriver au bout de la mission. C’est en cela que le jeu est jouissif, d’autant plus que les chemins à emprunter ne sont pas vraiment évidents ! C’est probablement la plus grande qualité du jeu.

Hitman 2 sortira le 14 novembre prochain sur PS4, Xbox One et PC.

Resident Evil 2, un remake exemplaire

L’exercice du remake est toujours délicat, surtout quand il s’agit d’un titre adoré par des millions de fans. Capcom a tenu à dévoiler sa version 2.0 du culte Resident Evil 2, et force est de reconnaître que cela semble être une entreprise réussie, qui ravira les fans de la première heure ainsi que les novices amateurs de jeux d’horreur à l’ancienne.

Nous avons passé 20 minutes dans la peau de Léon, jeune recrue de la police de Racoon City, ville où la population se transforme petit à petit en masse zombiesque, alors qu’il vient de débarquer dans le commissariat. Et il n’y a rien à redire ! Les graphismes sont très beaux, ultra-détaillés et gores à souhait.

L’ambiance est littéralement glaçante. Le gameplay reste le même et est très facile d’approche – rappelons que le volet original, sorti en 1998, était une des pierres angulaires du genre "survival-horror" avec ses maigres munitions, son inventaire rikiki et ses expéditions à la lampe de poche. Bref, la recette est la même, en plus moderne – le parfait exemple de ce que doit être un remake de titre culte.

Resident Evil 2 sortira le 25 janvier 2019 sur PS4, Xbox One et PC.

Bonus : la VR, toujours plus impressionnante

Nous avons fait un constat fort rassurant pour l’avenir de la technologie : près d’un tiers des stands de l’E3 proposaient des jeux en réalité virtuelle (VR). Selon certains, c’est près de deux fois plus que l’an passé. En tête de gondole, nous avons Sony bien sûr, qui jouit de son casque PlayStation VR. Parmi les jeux testés, on retiendra Tetris, qui se révèle extrêmement apaisant et plaisant à jouer.

Mais le studio qui a le mieux compris l’importance de la VR est bien Bethesda. Il est l’un des plus audacieux sur le sujet, puisque toutes ses franchises ou presque ont une version VR. Déjà qu’elle est la seule à proposer des jeux vraiment quali pour mobile, comme Elder Scrolls Blades (qui est vraiment beau et impressionnant malgré un gameplay répétitif), voilà que la marque proposait trois titres en VR.

On retient surtout le Wolfenstein Cyberpilot, où notre protagoniste met la main sur un robot lance-flammes qui permet au joueur de flamber des nazis dans un Paris vide, qui est jouissif au possible. Ça sent bon pour la suite de la réalité virtuelle.

Bonus bis : on n’y a pas joué, mais on a vu une longue démo et ça a l’air fou

Nous n’avons pas eu la chance de voir toutes les démos non-jouables présentées sur place, notamment celles de Beyond Good & Evil 2 et The Last of Us 2, jeux qui ont tous les deux fait l’objet des meilleurs trailers de l’E3 (de loin). Nous avons néanmoins pu en voir deux autres époustouflantes.

La première est celle de Control, le nouveau bébé du studio Remedy (à l’origine des célèbres Alan Wake, Max Payne et plus récemment Quantum Break). Présenté à la conférence Sony, le jeu offrira à coup sûr une expérience unique. Nous avons vu 20 minutes de gameplay, et si nous ne sommes pas certains d’avoir tout compris, ce qui se déroulait nos yeux ébahis était magnifique.

On errait dans les bureaux vides du Federal Bureau of Control avec la nouvelle directrice, Jesse Faden, dotée de divers pouvoirs télékinésiques, alors que les employés sont contaminés par un drôle de virus. Mêlant la recette classique de Remedy à du Inception ou du Doctor Strange, le studio promet une belle pépite pour 2019.

La deuxième a été la plus grosse claque de l’année et concernait Cyberpunk 2077. Au point mort depuis 2012, à savoir l’année de son annonce, le nouveau bébé de CD Projekt Red, studio derrière la célèbre franchise The Witcher, a enfin donné de ses nouvelles, d’abord avec un trailer qui a provoqué l’hystérie dans le public de cette conférence Microsoft, puis avec une heure de gameplay présenté à la presse. Et il n’y a pas à dire : le titre semble être une petite révolution.

Savant mélange entre RPG et jeu d’action, le tout en FPS, ce jeu dystopique à l’univers cyberpunk est d’une beauté inégalée et a une fluidité exemplaire. On reste estomaqué par la foule des PNJ croisés dans la ville, qui semblent tous avoir un rôle, ou par la tronche de cette ville immense. À la croisée de Blade Runner, GTA, The Witcher et Deux Ex, Cyberpunk 2077 semble être ce que tout le monde recherche : l’avenir du jeu vidéo. Ce n’est pas pour rien s’il n’a toujours pas de date de sortie.

Par Arthur Cios, publié le 18/06/2018

Copié

Pour vous :