De la Danse et des SoundClouds #28

C’est le week-end et la vingt-huitième édition de notre série “De la danse et des SoundClouds”. Un bon pavé de musique toute fraîche pour vous faire danser avec vos potes pendant les nuits qui arrivent.

Maison Rouge, Festival d'Automne, et maintenant une programmation consacrée à Johannesburg à la Gaîté Lyrique : les institutions culturelles françaises portent une attention de plus en plus grande à la production artistique sud-africaine. Art visuelle, théâtre, musique.

Publicité

Et si la partie émergée de la production sud-af est plutôt teintée hip-hop (on pense ici à Die Antwoord ou Spoek Mathambo) ou indé (avec Petite Noir), la musique électronique n'est pas en reste avec une production house non seulement dense mais également de qualité. Cet aspect des choses était d'ailleurs brillamment soulevé par le documentaire Real Scenes : Johannesburg du magazine Resident Advisor.

Alors puisque le cycle sur la plus grand ville du pays "bafana bafana" commence demain à la Gaïté Lyrique, De la Danse et des Soundclouds se met à l'heure sud-africaine pour une sélection de ce qui s'est fait de mieux dans la scène récemment. Pour constater aussi que la création est une réinvention constante des standards préexistants.

Publicité

De la Danse et des SoundClouds #28

À commencer par la musique chaloupée et entraînante de John Wizards, combo originaire de Cape Town. Leur titre "Lusaka By Night" extrait de leur album éponyme est parfait pour le début de soirée.

On continue avec celle qui se fait appeler la reine de la house au pays de Mandela : Bucie et son featuring habile avec Heavy K pour le sucré "Easy To Love". La suite de la montée est assurée par la rencontre de deux patrons de la scène house sud-africain : Culoe de Song d'un côté et Soulstar de l'autre pour leur titre "My Sunshine".

Poursuivons avec une sortie toute fraîche : les Infinite Boys et le très entêtant morceau "Ubuhle Bakho". Enfin un coup de coeur avec ce track du producteur Cuebur "No Doubt" : quatre minutes d'une musique lancinante habillée par la superbe voix de la chanteuse Marissa Guzman.

Publicité

Les deux derniers titres ne sont pas à proprement parler des nouveautés mais mérite tout de même leur place ici. Le premier, "Buya" de Black Coffee parce que son auteur est probablement le répresentant de la scène house sud-africaine le plus visible (il était notamment présent au Weather Festival) et qu'il vient de sortir un clip pour cette superbe ballade électronique. Le second, "The Lazy Song", des Black Motion, parce que c'est une tuerie.

Publicité

Toutes les éditions de De la danse et des SoundClouds 

Par Tomas Statius, publié le 01/11/2013

Copié

Pour vous :