Crédits photo: Oculus VR

Une "date de sortie" mais toujours pas de prix pour l'Oculus Rift

Le joujou futuriste était l'objet d'une conférence pré-E3 ce jeudi 11 juin. Retour sur les points évoqués lors de l'évènement.

Le design final de l'Oculus Rift et ses nouveaux contrôleurs (Crédit photo: Oculus VR)

Le design final de l'Oculus Rift et ses nouveaux contrôleurs (Crédit photo: Oculus VR)

Après un crowfunding plus que réussi en 2012, et le rachat par Facebook à hauteur de deux milliards de dollars deux ans plus tard, Oculus VR a enfin été présenté de manière officielle son casque de réalité virtuelle, l'Oculus Rift, ce jeudi 11 juin. Quatre jours avant le début des festivités à Los Angeles (l'E3 démarre le mardi 16 juin), la marque a tenu une conférence en grand pompe, avec à la clé plus d'informations sur l'objet.

Publicité

Mais pour le moment, c'est plutôt décevant dans l'ensemble. Une date de sortie assez floue, toujours pas de prix, un partenariat avec Microsoft moins beau qu'il n'y paraît : retour sur les points annoncés, ceux qui s'annoncent néanmoins toujours, ainsi que le futur du jeu vidéo.

Une version finale, prévue pour le premier semestre de 2016

Après plusieurs versions pour les développeurs, c'est donc le modèle qui sera commercialisé qui a été présenté. Tout de noir vêtu, l'objet contient un écran OLED pour chaque oeil (2160x1200 pixels), censé ne plus reproduire les latences des précédentes éditions. Le casque pourra être agrémenté d'écouteurs amovibles proposant un son à 360 degrés.

Publicité

Les améliorations sont censées rendre l'expérience plus agréable. Finis le mal de mer et les tournis donc, notamment grâce à des petites caméras qui prendront en compte les déplacements du joueur. Enfin, le poids a sacrément été réduit, le permettant d'être normalement plus stable. Cependant, pas de prix annoncé.

Le Rift (Crédits photo: Oculus VR)

Le Rift (Crédits photo: Oculus VR)

Une histoire de manette

Le Rift pourra également s'armer de deux contrôleurs ergonomiques, dénommés Oculus Touch, avec boutons, gâchettes et reconnaissances des mouvements. On parle même d'une possibilité de détecter la position des doigts, genre pouce levé (ou doigt d'honneur). Elle sortira cependant quelques mois après le Rift, et toujours pas de prix annoncé. Donc non seulement les premiers consommateurs n'auront pas de manettes adaptées, et en plus, il faudra les acheter à part. Hum...

Publicité

En plus d'une télécommande qui permettra de naviguer dans le système, une autre manette a été évoquée, celle de l'Xbox One. Elle sera fournie d'office avec le casque, symbole ultime du partenariat entre Microsoft et Oculus. La nouvelle surprend peu néanmoins, étant donné que les versions précédentes étaient dirigées par une manette d'Xbox 360, ce qui est le standard pour la plupart des joueurs PC.

Un Oculus Touch (Crédits photo: Oculus VR)

Un Oculus Touch (Crédits photo: Oculus VR)

L'arrivée en force de Microsoft

Entre Oculus VR et Microsoft, le partenariat semble idéal : d'un côté, une marque qui cherche à se renouveler dans l'univers du jeu vidéo; de l'autre, une compagnie qui essaye à s'implanter de manière définitive. La manette de Xbox, la comptabilité totale avec Windows 10, et la possibilité de jouer à vos titres de PC ou d'Xbox One, tout semble s'emboiter à la perfection.

Publicité

Seulement voilà, pour la retransmission des jeux, il s'agit en réalité qu'un écran virtuel, rien de plus rien de moins. Donc les déplacements n'enclencheront rien dans le jeu, ce qui est logique, mais qui diminue nettement l'intérêt du schmilblick. De plus, pour pouvoir jouer à sa Xbox avec son Rift, il faudra passer via un ordinateur, sous Windows 10, pour que le flux d'information passe de la console au PC, puis au casque. Certains spécialistes craignent l'apparition de temps de latence. Tandis que les jeux PC, de bien meilleure qualité, ne subiront pas de problème de relais et risquent de monopoliser l'option écran du Rift.

Un partenariat qui intrigue un tantinet d'autre part puisque la grande firme américaine travaille sur son Hololens, un casque de réalité augmentée, et non de réalité virtuelle. Mais bien que la différence soit grande, les objets risquent de se faire concurrence. Il faudra attendre donc les annonces concernant l'Oculus Rift et l'Hololens, qui seront traités séparément dans deux conférences lors de l'E3, qui s'ouvre le 16 juin, avec on l'espère, enfin des annonces de prix.

Par Arthur Cios, publié le 12/06/2015

Copié

Pour vous :