Vidéo : la Corée du Nord comme vous ne l'avez jamais vue

En 3 minutes, le photographe Rob Withworth donne une toute autre image de la Corée du Nord grâce, notamment, à la technique du flow-motion. 

Le 8 juillet dernier, on vous parlait d'un photographe basé à Shangai. Son nom, Rob Withworth. Il avait réalisé, pour le compte de l'office du tourisme de Barcelone, une vidéo en "flow-motion", soit une technique visuelle mélangeant time-lapse et zoom infini en invoquant 26 000 images. Barcelona GO!, son nom, permettait d'illustrer la dynamique de la ville catalane.

Un mois plus tard, voilà que Rob nous a envoyé par email sa nouvelle création, en provenance directe de la Corée du Nord. Conçue avec l'aide de son collègue Jatinder Singh (propriétaire d'une entreprise, JT Singh, qui s'intéresse notamment à l'émergence des villes), un expert urbaniste avec lequel il avait déjà mis la lumière sur Shangai, sa nouvelle vidéo s'interesse à la capitale de la dictature nord-coréenne.

Publicité

Enter Pyongyang donne ainsi une toute autre image que les tristes photographies envoyées par le photogaphe américain AP David Guttenfelder. Ici, l'imagerie est soignée, la ville semble moderne, des habitants sont plongés dans leur écran d'ordinateur, tandis que des enfants, dans un skatepark, font du roller. On a même droit à l'impressionnant hôtel Ryugyong, haut de 330m, dont les travaux, commencé en 1987, ne se sont achevés qu'en 2012 - et encore.

Cette vidéo, dont le rythme interdit de s'apesentir sur une quelconque réalité sociale, économique et politique, est accusée de propagande. Les auteurs s'en defendent, déclarant "ne jamais avoir eu besoin de prétendre être des supporteurs de la République démocratique de Corée pour avoir la permission de tourner ce film". Il faut savoir qu'ils ont fait appel à Koryo Tours, une agence de voyage chinoise qui organise des voyages en Corée du Nord.

Publicité

Aussi, Rob Withworth et Jatinder Singh souligne la présence continue, lors du tournage, de deux guides de l'Administration nationale du tourisme "qui s'assuraient que nous suivions les règles". Ainsi, aucun accès aux "sites en construction, lieux sous développés et personnels militaires" ne leur a été accordé. Dans la description de la vidéo sur Vimeo, les deux auteurs soulignent que leur voyage en Corée du Nord, sur une durée de six jours, était bénévole.

Par Louis Lepron, publié le 09/08/2014

Pour vous :