AccueilÉDITO

Des armateurs chinois reproduisent le Titanic en taille réelle

Publié le

par Théo Mercadier

(© Titanic / Twentieth Century Fox)

Intégrée à un projet de parc d'attraction géant, une réplique du mythique Titanic devrait être ouverte aux touristes du monde entier d'ici un an. Dingue.

C'est peut-être LA news qui va sauver l'année sombre qu'aura été 2016 ! Un armateur chinois a commencé, mardi 30 novembre, la construction d'une réplique taille réelle du Titanic, ce géant des mers qui a sombré dans l'océan Atlantique en 1912, causant la mort de près de 1 500 personnes. Plus de cent ans après, le paquebot légendaire continue donc d'attirer les foules et d'attiser les fantasmes.

"Nous essayons de nous rapprocher un maximum de l'original", explique le producteur américain Curtis Schnell, spécialiste de la conception du Titanic, qui a pris part au projet. "Nous n'allons pas construire tout l'intérieur, seulement quelques salles que le public pourra visiter et habiter, mais la coque et l'extérieur du bateau seront fidèles au vrai." Lampes, fauteuils, tables, salle des machines, tout collera exactement à ce qui était sur le paquebot il y a 100 ans. Côté expérience, ce nouveau Titanic propose de revivre à l'identique ce qu'ont vécu les voyageurs lors de la dernière traversée du paquebot : soirées habillées, jeux, banquet et... une simulation du choc avec l'iceberg. Bien sûr, personne ne se retrouvera la tête sous l'eau dans une mer à 3 degrés, la simulation sera réalisée à gros renforts d'équipements high-tech.

Les premiers touristes devraient en théorie pouvoir commencer à visiter le monstre de 26 000 tonnes et 270 mètres de long à partir de la fin 2017. Le bateau fera 28 mètres de hauteur, soit un immeuble de 7 étages. Belle bête. Mais il ne serait pas surprenant que les travaux prennent du retard, tant le projet est un gouffre financier : les 145 millions de dollars de budget ont déjà été dépassés, et personne ne sait trop de combien. Pas d'inquiétude, le prix des chambres devrait permettre de rentabiliser le tout très rapidement. Le prix des plus modestes sera de 3 000 yuans (400 euros), mais les versions les plus luxueuses pourront atteindre plusieurs dizaines de milliers d'euros, pour une seule nuit. Et vu le hype mondial qui se déclare autour de ce projet, les demandes de réservations devraient pleuvoir sans discontinuer.

Face aux critiques sur le fait d'exploiter financièrement un événement qui a coûté la vie à 1 500 personnes, la direction de la société chinoise en charge du projet, Seven Star Energy Investment, a tenté de rassurer en disant que l'ensemble de l'initiative se ferait de manière "très respectueuse". Sans donner plus de détails.

Mais alors pourquoi en Chine ? Toujours d'après Seven Star Energy Investment, le Titanic fait partie d'un patrimoine culturel mondial : "Ce n'est pas comme si ça appartenait à un certain pays. [...] Pour la Chine, le Titanic a une valeur universelle." De leur côté, les habitants de la zone où se déroulent les travaux sont partagés entre les perspectives économiques que représente une arrivée massive de touristes, et le danger d'être expulsés de chez eux pour faire place à de nouvelles infrastructures. Car autour du paquebot, Steven Star prévoit de construire une plage artificielle, un cinéma 6D, et des châteaux du Moyen Âge européen.

À voir aussi sur konbini :