Le dernier clip de Miley Cyrus "Adore You" ou l'art du vide

Un lit, une baignoire, un drap blanc pour une seule personne, un seul personnage, un seul visage, un seul corps : Miley Cyrus, dans son dernier clip "Adore You", tiré de son dernier album Bangerz.

Miley qui met le doigt dans la bouche, Miley qui montre ses seins, floutés par la bienséance YouTubesque, Miley qui met sa main près de son sexe, prend une douche, remet un doigt dans la bouche et n'en finit plus d'avoir un regard "sexy", paupières à demi-ouvertes alors que de l'eau (toutes nos pensées vont au technicien qui a dû en déverser pendant des heures sur la chanteuse) n'arrête pas de couler sur son visage. Pour changer, elle se mord les lèvres.

Publicité

Mais tout sonne faux, tout semble trop bien ficelé, trop bien monté pour que notre cerveau y prête attention. Dans cette chanson, "Adore You", les paroles donnent :

When you say you love me, Know I love you more And when you say you need me, Know I need you more.

Quand tu me dis que tu m'aimes, sache que je t'aime plus. Et quand tu me dis que tu as besoin de moi, sache que j'ai plus besoin de toi.

Et des éléments (le camescope, pour bien montrer qu'elle s'aime et fait dans le selfie vidéo) rendent le visionnage encore plus pénible, à mi-chemin entre le "Leave Britney Alone" et une sextape de luxe. Alors que Britney Spears, justement, laissait entendre dans son dernier clip-single "Work Bitch" une hypersexualisation du travail dans l'optique de "réussir" sa vie, Miley Cyrus affirme l'hypersexualisation de son corps pour... elle-même.

Publicité

En 2013, le clip "Thriller" de Michael Jackson réalisé par John Landis a fêté ses 30 ans. Une formidable oeuvre audiovisuelle qui a permis à ce que des artistes noirs aient leur place sur MTV. Le clip "Adore You" de Miley Cyrus, lui, cultive l'art du rien, excepté celui de se complaire dans le narcissisme le plus total. Pendant ce temps, Beyoncé se fait une place dans l'histoire de la musique.

Par Konbini Staff, publié le 26/12/2013

Copié

Pour vous :