AccueilÉDITO

Il clashe J.K. Rowling, un libraire lui tweete tout le tome 1 d'Harry Potter

Publié le

par Théo Mercadier

En réponse à un journaliste peu respectueux envers Harry Potter, le Big Green Bookshop s'est lancé dans un trolling de l'extrême.

Tout part d'une séquence vidéo dans laquelle Piers Morgan, journaliste britannique et fervent soutien de Donald Trump, se fait salement envoyer chier par l'humoriste Jim Jefferies. "Oh shut the fuck up !", balance ce dernier alors que Piers Morgan s'enfonçait dans une défense bancale du muslim ban, décret qui interdit l'entrée du territoire américain aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane.

Et le moins qu'on puisse dire c'est que J.K. Rowling, qu'on ne présente plus depuis que les moins de trente ans du monde entier rêvent de partir à Poudlard, a apprécié la séquence. En témoigne ce tweet jubilatoire : "Oui, voir Piers Morgan se faire envoyer chier en direct est *exactement* aussi jouissif que ce je m'étais imaginé."

Prends ça, Piers !

Une pique bien sentie à laquelle le principal intéressé n'a pas manqué de répondre : "C'est bien pour ça que j'ai jamais lu une seule ligne d'Harry Potter." Outrage ! Outre le déficit culturel flagrant qu'elle implique et qui, en soit, devrait suffire à l'enterrer définitivement, cette réponse douteuse a également l'intérêt d'offrir un angle d'attaque exploitable : ce mec n'a pas lu Harry Potter.

Il n'en fallait pas plus à la librairie londonienne Big Green pour s'engouffrer avec panache dans la brèche et inonder le compte de Piers Morgan... en lui tweetant une à une toutes les lignes du tome 1 de la série. Une opération titanesque qui place la barre très très haut dans l'impitoyable monde du trolling. À l'heure où ces lignes sont écrites, 256 tweets ont ainsi été envoyés au journaliste sur 32 567. Et ça monte toutes les minutes ! Alors forcément, en bons fans d'Harry Potter, on n'a qu'une chose à dire : ne lâche pas, brave libraire ! Et si on peut aider, envoie nous tes codes Twitter, on prendra le relais.

À voir aussi sur konbini :