En Chine, les consoles de jeux vidéo enfin autorisées

Les Chinois ont maintenant accès aux consoles de jeux vidéo. Cette petite révolution culturelle cache un marché des plus juteux. 

Despite the lift it's likely more violent titles will still be banned under Chinese censorship laws. (Photo: AP)

Quels jeux vidéos seront rejetés par le gouvernement chinois ? (Photo : AP)

Depuis quelques années, la Chine revoit lentement mais sûrement ses lois drastiques concernant l'interdiction des consoles de jeux vidéo sur son territoire. Cette évolution prend un tournant décisif aujourd'hui : l'interdiction a été levée en totalité par le gouvernement, et ce quatorze ans après sa mise en place. Jusqu'à présent, les jeux sur PC et smartphone étaient les seuls moyens que les gamers avaient à disposition pour s'amuser un peu.

Publicité

La Chine est encore considérablement en retard en ce qui concerne les jeux vidéo sur console par rapport aux pays du reste du monde qui adulent les innovations technologiques liées au gaming. Cette interdiction mise en place en 2000 était destinée à "protéger" la jeunesse chinoise ; le gouvernement avait peur que leur contenu ait un effet négatif sur le développement mental et physique des enfants. De plus, il craignait qu'ils "menacent la sécurité de l'état, nuisent à la gloire de la nation, perturbent l'ordre social et empiètent sur les droits d'autrui."

Jusqu'à présent, l'interdiction avait été régulièrement revue et modifiée afin de mettre en place une régulation stricte permettant à certaines compagnies de fabriquer des consoles dans la zone commerciale franche de Shanghai.

Un marché qui vaut 22,2 milliards de dollars

La révocation totale de l'interdiction signifie non seulement que les gamers de Chine n'auront plus à acheter leurs consoles sous le manteau, mais aussi qu'ils auront accès à de nouveaux jeux populaires dans le reste du monde. De plus, les grandes compagnies internationales telles que Microsoft et Sony ont le champ libre pour conquérir la Chine et ses millions de clients potentiels.

Publicité

Le retour de cette liberté est une bonne nouvelle pour les Chinois, les seconds plus grands amateurs de jeux vidéo d'Asie après les Japonais. Cet engouement associé à la nouvelle législation deviennent donc une promesse d'opportunités non négligables pour les compagnies de jeux vidéo : elles estiment que ce marché vaut 22,2 milliards de dollars. Rien que ça.

Malgré ces améliorations, il reste très probable que le gouvernement chinois garde le contrôle en ce qui concerne les types de jeux autorisés dans le pays. Leur contenu sera contrôlé avant de permettre leur commercialisation, et on peut s'attendre à ce que les plus violents soient exclus des points de vente – mais peut-être pas du marché noir, très présent dans le pays.

Par Kate Lismore, publié le 27/07/2015

Copié

Pour vous :