AccueilÉDITO

Chance the Rapper donne 2,2 millions de dollars de plus aux écoles de Chicago

Publié le

par Rachid Majdoub

Chance est le rappeur qui a le plus le coeur sur la main, et il le démontre encore avec un nouveau don, et pas des moindres, aux écoles publiques de sa ville.

Né dans le Southside, quartier défavorisé de Chicago, le rappeur de 24 ans aime sa ville et le prouve. En mars dernier, après un rendez-vous décevant avec le gouverneur républicain de l’Illinois, Chance the Rapper prenait les devants en faisant un premier don aux écoles publiques de la Windy City, à hauteur d’un million d’euros, couplé à un appel aux dons via sa fondation SocialWorks.

Aujourd’hui, Chancelor Bennett, de son vrai nom, poursuit son implication dans l’éducation à Chicago en lui offrant 2,2 millions de dollars. Une somme conséquente, répartie entre 20 écoles de la ville qui recevront 100 000 dollars chacune.

C’est lors d’une conférence pour sa fondation, dans l’enceinte du centre culturel Harold Washington, que Chance the Rapper a annoncé cette bonne nouvelle, accompagnée de la création des premiers Twilight Awards, qui honoreront les "enseignants, les parents, les directeurs d’école et les étudiants qui transmettent le leadership".

Education & chicken wings

"La ressource la plus importante de Chicago, ce sont les enfants", assurait Chance the Rapper, dont l’objectif est de sortir le système scolaire de sa ville de la crise qu’il subit. Louable, sa démarche permet peu à peu de compenser un programme de financement de 215 millions de dollars auquel s’était opposé le gouverneur de l’Illinois, et aider à développer les programmes scolaires, à travers l’art comme l’aide aux devoirs.

"Je suis là parce que je suis un père", confiait le rappeur dans sa volonté de rendre accessible l’éducation aux gosses de Chicago. Et Chance the Rapper ne compte pas en rester là : en parallèle, celui qui voulait récemment "sauver" SoundCloud de la noyade ou qui aidait les jeunes à s’inscrire sur les listes électorales organise, ce mardi 5 septembre, un barbecue à base de chicken wings, son autre passion, pour récolter un peu plus d’argent dans la bonne humeur.

Un Grammy Awards, de grandes qualités et une aura artistiques plus à prouver, des feux d’artifice à ses concerts et des actes de charité honorables : voilà de quoi rendre fiers toute une communauté, et un paternel, Ken Williams-Bennett, à présent directeur-adjoint du staff du maire Rahm Emanuel et qui, par le passé, travaillait aux côtés de l’ancien maire de Chicago, Harold Washington, et de l’ancien sénateur Barack Obama avec un souhait : que l’un de ses enfants assure un bel avenir pour Chicago. Puis… un ange est tombé sur la ville :

À voir aussi sur konbini :