AccueilÉDITO

Cet ex-producteur de Ghibli s'excuse après des accusations de sexisme

Publié le

par Charles Carrot

Après son interview controversée, parue la semaine dernière, dans laquelle il expliquait pourquoi Ghibli n'a encore jamais eu de réalisatrices, Hiromasa Yonebayashi s'est excusé officiellement sur Twitter.

Détail de l'affiche de <em>Souvenirs de Marnie</em>, dernier Ghibli en date, réalisé par Hiromasa Yonebayashi et sorti en 2014 (© Studio Ghibli).

On en parlait la semaine dernière sur Konbini : Hiromasa Yonebayashi — le réalisateur d'Arrietty, le petit monde des chapardeurs (2010) et Souvenirs de Marnie (2014), du studio Ghibli — a expliqué dans une interview au Guardian, datée du 6 juin, sa vision des différences d'approche entre hommes et femmes dans la réalisation d'un film d'animation. Le problème, c'est qu'il s'agissait d'une opinion un peu... simpliste :

"Les femmes ont tendance à faire preuve de plus de réalisme et à s’occuper parfaitement de la vie quotidienne. De leur côté, les hommes sont souvent plus idéalistes — et les films empreints de fantaisie ont besoin de cette approche idéaliste. Je ne pense pas que ce soit une coïncidence si l’on choisit des hommes [pour réaliser des productions Ghibli]."

De là à dire que les femmes auraient moins d'imagination que les hommes, il n'y avait qu'un pas, et on ne s'étonne pas trop d'avoir vu Twitter s'enflammer sur ces quelques propos.

Un rapide mea culpa

Résultat : le 13 juin, Hiromasa Yonebayashi s'est platement excusé sur Twitter, expliquant qu'il regrettait cette déclaration. Il rappelle d'abord qu'il n'est plus employé de Ghibli depuis la fin 2014, travaillant à son compte pour le Studio Ponoc (dont il est le fondateur) et que son opinion n'engage donc en rien la firme de Hayao Miyazaki et Isao Takahata. Comme le relaie le site Dazed, il ajoute également qu'il essaie d'apprendre avec le temps :

"L'article [du Guardian] est fondé sur une interview conduite en Grande-Bretagne le 28 septembre 2015. C'est à ce moment que j'ai produit cette déclaration [...]. J'avais effectivement le sentiment sexiste que les hommes ont une forte tendance à être idéalistes quand les femmes sont plus douées pour représenter la réalité. Je médite et j'apprends. Le genre n'a rien à voir avec la manière de faire des films. Toutes mes excuses."

Faute avouée est à moitié pardonnée. Si vous vous demandiez pourquoi cette affaire ne sort qu'aujourd'hui alors que Hiromasa Yonebayashi n'a pas vraiment d'actualité en ce moment, c'est à cause d'une curiosité du calendrier des sorties internationales :Son film Souvenirs de Marnie n'est arrivé que ce mois-ci dans les salles de cinéma britanniques.

En France, La Tortue rouge, prochain film des studios Ghibli, sera au cinéma dès le 29 juin prochain. Coproduction franco-japonaise, il est réalisé par un homme lui aussi. Mais un homme néerlandais : Michael Dudok de Wit, dont c'est le premier long métrage.

À voir aussi sur konbini :