AccueilÉDITO

Faites du biz avec Snoop Dogg dans ce jeu vidéo sur la weed

Publié le

par Andrew Arnett

Le jeu Hemp Inc. permet de simuler la gestion d'un commerce de weed, un peu sur le modèle des Sims. Lancé en août aux États-Unis, il pourrait aider à promouvoir l'idée de la légalisation du cannabis.

Le monde a succombé à la folie Pokémon Go, qui vient de débarquer en France. Mais un autre jeu mobile fait parler de lui outre-Atlantique en ce moment : Hemp Inc. Il permettra aux joueurs de bâtir leur empire de cannabis, avec l'achat et la revente de la verdure en question.

Dans ce monde virtuel, des stars du rock sont ressuscitées (Jimi Hendrix), le cannabis est légal et votre personnage s'en roule un avec des célébrités adeptes de l'herbe, comme Wiz Khalifa, Snoop Dogg ou Miley Cyrus.

Le mieux dans tout ça ? Ça ne vous enverra même pas en prison...

En avril dernier, HKA Digital Studios a lancé une version bêta de l'application Hemp Inc., qui a permis aux utilisateurs de tester le jeu. Ce lancement a présenté quelques-unes des célébrités visibles dans le jeu parmi lesquelles l'acteur Seth Rogen, le chanteur de country Willie Nelson et le duo d'humoristes Cheech & Chong.

Le but du jeu n'est pas forcément de devenir un caïd du deal de drogue underground, comme El Chapo, mais un vrai entrepreneur du marché du chanvre en faisant pousser, en produisant et en vendant de la weed dans un dispensaire.

Danny Hammett, développeur de jeux vidéo cultes comme Call of Duty, Spiderman ou Tony Hawk, est le PDG de HKA Digital Studios. Sur LinkedIn, il écrit :

"Notre équipe est formée des personnes les plus talentueuses dans l'écosystème du développement de jeux vidéo. Nous allons bientôt lancer notre premier jeu mobile. Ce sera un tournant historique dans l'histoire du jeu vidéo sur mobile et dans le domaine socio-politique."

Danny Hammett décrit le jeu comme "Les Sims dans le monde de Farmville" et avance qu'il a "le même design qu'une plateforme qui a eu beaucoup de succès et a réussi a maintenir l'interêt des joueurs pendant longtemps."

Le PDG de HKA Digital Studios attend beaucoup de Hemp Inc. et des experts de l'industrie pensent qu'il pourrait devenir un phénomène viral. Il n'aura sans doute pas le succès de Pokémon Go, mais ce n'est pas ce qu'on attend de lui. Les développeurs font encore des ajustements sur le jeu, pour s'assurer qu'il est prêt à faire face à la demande des utilisateurs, car il a déjà été téléchargé plus d'un million de fois lors du lancement de la version test.

Le lancement officiel devrait avoir lieu au mois d'août, avec des tournées de promo des célébrités présentes dans le jeu. En plus de ces personnalités, le jeu s'offre des partenaires renommés comme le magazines High Times et NORMLl'ONG qui œuvre pour la légalisation du cannabis.

Faire équipe avec des marques et des célébrités est une excellente stratégie, car cela assure une base de fans, sans avoir à aller chercher des utilisateurs auprès d'une tierce partie. Cependant, il y a un prix à payer, puisque les célébrités n'acceptent l'utilisation de leur avatar qu'en échange du paiement de royalties tout les trimestres.

Dans une interview accordée à Vice, Danny Hammett a déclaré : "Si je pouvais faire un jeu drôle, qui séduise les gamers, les amuse en tant qu'utilisateurs, je devrais pouvoir envoyer à travers son gameplay un message subliminal très clair à propos des lois archaïques [sur le cannabis]."

Le mouvement pro-cannabis arrive à une période cruciale alors que le Parti démocrate américain a déclaré être ouvert à la légalisation. Une résolution a été soumise à l'étude au sein du parti, qui appelle à "prendre la direction réfléchie vers une future légalisation". Cette résolution prévoiraitt de faire sortir l'herbe de la liste des  substance interdites par le "Controlled Substance Act". C'est une grande victoire pour les partisans de l'ancien candidat à la primaire démocrate, Bernie Sanders, qui avait promis de soutenir la lutte.


Konbini a demandé à l'activiste pro-marijuana, Dana Beal, initiateur de la Marche mondiale pour le cannabis, s'il pense qu'un jeu vidéo aura une influence sur la légalisation. Voici ce qu'il nous a répondu :

"Difficile d'imaginer ce qu'il va se passer, mais ce matin j'ai lu un article qui disait que Pokémon Go a réussi à faire sortir les gens de chez eux et les faire aller au parc, alors pourquoi pas ?

Quand le président Richard Nixon a classé l'herbe dans la catégorie des drogues interdites, les gens ont commencé associer la marijuana à l'héroïne. Je ne vois pas comment un jeu vidéo pourrais permettre que les gens associent la weed à de l'herbe douce, et pourtant c'est tout ce que c'est."

Avec 81 membres du comité national du Parti démocrate ayant voté en faveur de cette résolution pro-marijuana et 80 contre, c'est une victoire sur le fil, en effet. Ce sera peut-être, au final, un simple jeu vidéo qui permettra de faire pencher la balance pour changer le cours de l'histoire.

À voir aussi sur konbini :