Au Festival de Cannes, pas de talons... pas de projection

Alors qu'elles s'apprêtaient à monter les marches du prestigieux Festival de Cannes, plusieurs quinquagénaires se sont vues refuser l'accès à la projection à laquelle elles devaient assister.

Source image : The Independent

Cate Blanchett aux côtés de Todd Haynes et Rooney Mara lors de la montée des marches pour le film Carol (Source image : The Independent)

Ces quelques quinquagénaires allaient fouler le tapis rouge du Festival cannois, pourtant elles se sont heurtées à un refus clair et net en raison de... leurs chaussures. Leur reprochant de ne pas porter de talons hauts, la sécurité a tout bonnement interdit à ces femmes l'accès à l'avant-première mondiale de Carol, le film très attendu du réalisateur Todd Haynes avec Cate Blanchett.

Publicité

Âgées et justifiant leur choix par des problèmes de santé, les femmes n'ont pourtant pas pu obtenir gain de cause. Une exclusion étonnante quand on sait que rien n'est explicitement mentionné concernant l'obligation de porter des talons hauts lors du Festival. Le délégué général du Festival de Cannes, après avoir été interpelé sur Twitter n'a pas manqué de le rappeler, précisant que "la rumeur selon laquelle le Festival exige des talons hauts pour les femmes sur les marches est infondée".

Publicité

Un rappel à l'ordre de l'organisation

La sanction n'est cependant pas un cas unique selon le site BuzzFeed, qui est entré en contact avec l'une des femmes victimes de ce protocole controversé. Déjà à l'avant-première du film de Gus Van Sant, The Sea of Trees, le dimanche 17 mai, une jeune femme s'était plaint de ces mesures qui lui ont valu de rater la projection tant attendue.

L'événement, qui n'a pas manqué de choquer le Guardian ou bien The Independent outre-Manche a aussi fait débat lors d'une conférence de presse en présence d'Emily Blunt, actrice dans le film Sicario, ainsi que du réalisateur Denis Villeneuve. Ce dernier a ainsi affirmé vouloir monter les marches en talons hauts aux côtés de Benicio del Toro et Josh Brolin, en signe de protestation contre cet incident qu'Emily Blunt a qualifié de "décevant".

Publicité

Le Festival n'a cependant pas tardé à réagir à cette polémique en mettant au clair cette affaire de règlement. L'organisation a ainsi rappelé que seules les tenues de soirée et les smokings étaient imposés pour les séances de Gala sans qu'aucune hauteur de talon ne soit imposée. Par ailleurs, le Festival de Cannes a précisé à BuzzFeed qu'"afin de s’assurer que la règle est respectée, on a rappelé ce règlement aux hôtes et hôtesses du Festival".

En attendant, il est toujours impossible de savoir si ces refus sont dû à un excès de zèle de la sécurité ou à une tradition difficile à déloger. Toujours est-il que l'ironie du sort a voulu que cette mésaventure se soit déroulée à l'occasion de la projection de Carol, un film abordant les thématiques LGBT et féministes. Malheureux hasard.

Par Aline Cantos, publié le 19/05/2015

Copié

Pour vous :