Calvi On The Rocks : ces artistes que vous ne connaissez pas

Dans un festival, il y a les artistes programmés qui nous font sortir la carte bleue sans aucune hésitation, ceux qui nous plaisent bien mais que nous aimerions mieux connaître, et ceux dont on n’a jamais entendu parler. Du coup, Konbini vous a préparé une petite sélection de ces artistes qui méritent de sortir de l’ombre et que vous devez aller applaudir. Aujourd’hui : le festival Calvi On The Rocks édition 2013.

calvi

ATTAR!

Publicité

Artiste belge montant de la scène électronique, Attari aka Renaud Deru est un artiste touche-à-tout. D'abord organisateur des soirées Dirty Dancing de Bruxelles, puis des Libertine Supersport, pour terminer DJ, remixeur et producteur. Sa musique est un mélange de Yuksek et de Todd Terje, avec cette recette à base de synthés, arpeggiators et drum machines vintages, chants, lignes de basse et mélodies entêtants qui vous font naturellement bouger sans effort.

Son passage : vendredi après-midi à la plage de l'Octopussy, et samedi soir en after show à l'Annexe.

Cyril Hahn

Publicité

Le garçon de Vancouver a littéralement explosé Internet avec un remix bien particulier. Lors de ce léger revival des Destiny's Child de l'année dernière, Cyril Hahn a produit un excellent remix de "Say My Name" pile au moment où il le fait. Résultat : presque deux millions d'écoutes sur sa track et une vocation de remixeur. Depuis, Hahn s'est attaqué à beaucoup d'autres artistes, sans encore produire de chanson originale, mais ça viendra.

Son passage : mardi après-midi à la Villa Schweppes Mar a Beach.

Tahiti Boy

Publicité

Le nom entier de ce groupe d'electro-pop qui sent bon la déconnade est "Tahiti Boy & The Palmtree Family". Puis lorsque l'on sait que ce même groupe s'est fait remixer par une tripotée de très bons artistes (The Shoes, Soufien3000, Superpoze, Tacteel...) et qu'il a collaboré avec Mr Oizo sur la bande originale de Wrong, on se dit qu'on est passé à côté de quelque chose. Voilà une raison supplémentaire d'aller voir ce que ça vaut en live.

Son passage : samedi soir au Théâtre de Verdure.

Le Disko

Publicité

Nous en parlions ici, le festival Calvi On The Rocks s'ouvre progressivement, et paradoxalement, à la scène corse. Quatuor platiniste de Bastia, Le Disko comme High Angle Shot ou Les Petits Pilous dépoussièrent l'image de la musique du pays. Comme quoi, il n'y a pas que I Muvrini sur l'Île de Beauté, il y a aussi de l'acid techno, et de la bonne.

Son passage : samedi après-midi à la plage Les Dunes.

Britta Arnold

Voilà l'une des représentantes féminines de cette onzième édition du festival calvais. Venue de Berlin, Britta Arnold donne dans la deep house bien cool et quelque peu psychédélique ; celle qui, les pieds dans l'eau et le mojitos à la main, vous donne un vrai goût de vacances.

Son passage : mardi après-midi à la Diesel Island In Casa.

Isaac Delusion

D'abord deux, puis trois musiciens sous un seul personnage abstrait, poétique et impressioniste qu'est Isaac Delusion, le groupe signé sur Cracki Records est difficile à définir tant il penche un peu de tous les côtés : électronique pour sur, voix reposantes et oniriques, puis pop douce et blanchâtre à la guitare acoustique lorsqu'une facette house ne vient pas accélérer le rythme cardiaque. Il y a de l'Air dans l'air.

Son passage : vendredi soir au Théâtre de Verdure

Calvi On The Rocks édition 2012

Retrouvez toute la programmation du festival sur son site ici.

On vous conseille également :

Par Sylvain Di Cristo, publié le 21/06/2013

Copié

Pour vous :